Allez, on va se faire un petit shoot'em up à consonance rétro !

Sauvez le dénouement de la Seconde Guerre Mondiale !


HandyGames est un studio de développement créé en 2000. Il a d'abord fait ses armes sur mobiles, pour ensuite se tourner vers les consoles et le PC (notamment pour des adaptations).

Aces of the Luftwaffe vous permet d'incarner quatre héros de la Seconde Guerre Mondiale : Steve Davis, Mark Taylor, Melissa Monroe, et John King.

Un petit côté old school...
Un petit côté old school...

Sauf qu'ici, la réalité historique est très très loin. Car la guerre est quasiment gagnée par les nazis, qui ont progressé jusqu'à investir les sacro-saintes terres des Etats-Unis !

Nos quatre protagonistes constituent donc le dernier rampart contre l'invasion du mal. Sauf que nos compères ne sont pas vraiment la fine fleur de l'aviation américaine. Chacun souffre d'une tarre avec laquelle il faudra composer durant les niveaux.

Certains s'empoisonnent, d'autre foncent surtout le monde à force de s'énerver, tandis que d'autres quittent carrément la bataille ! Une belle équipe de bras cassés dont on apprendra l'histoire peu à peu, entre les différentes scènes narratives.

Les boss, bien volumineux.
Les boss, bien volumineux.

Et pour une fois, de ce côté, le ton à la fois léger et humoristique donne envie de réellement lire les dialogues.

La bonne idée : les objectifs secondaires


Côté jeu, c'est un shoot'em up tout ce qu'il y a de plus classique. La réalisation nous plonge dans une sorte de 1941 avec des graphismes en version 2019, mais sans non plus casser trois pattes à un canard. C'est du classique de chez classique.

Les boulettes sont nombreuses, mais on n'est pas non plus dans un jeu de type manic shooter ou danmaku. Ici, c'est du bon vieux shooter de la vieille école, avec des power-up tout ce qu'il y a de classique.

Je suis papa de petites jumelles, dois-je y voir un signe ?
Je suis papa de petites jumelles, dois-je y voir un signe ?

En revanche, le jeu intègre deux choses qui permettent de se démarquer et de lui donner un petit côté addictif : le leveling et les missions secondaires.

Tout au long des missions, vous récupérez des médailles qui vous donneront des points d'expérience que vous pourrez utiliser dans un arbre de compétences pour chacun de vos personnages.

De plus, chaque mission propose un objectif secondaire particulier : récupérer des objets, détruire certains adversaires en particulier et même ne pas se faire repérer !

La bonne idée du jeu : les missions secondaires.
La bonne idée du jeu : les missions secondaires.

Chaque mission secondaire donne une certaine saveur aux missions, et demande une certaine concentration. Certes, elles ne sont pas obligatoires, mais elles permettent de récupérer de précieux points d'expérience supplémentaires.

DLC inclus : jouez les méchants !


La version cartouche de cette version Switch de Aces of the Luftwaffe intègre une nouvelle campagne, qui était jusque là disponible en DLC.

Et cette campagne propose cinq nouveaux mondes, découpés à nouveau en cinq mondes de cinq niveaux chacun. Comme pour l'aventure principale.

Le DLC inclus avec la version cartouche vous propose de passer du côté obscur...
Le DLC inclus avec la version cartouche vous propose de passer du côté obscur...

Le principe est le même, et on retrouve grosso-modo les mêmes mécaniques (y compris l'expérience et les missions secondaires). Sauf que cette fois, vous incarnez les méchants nazis !

L'humour est beaucoup plus présent, l'auto-dérision permettant de faire passer la pilule. Le résultat est finalement très convainquant et permet de doubler la durée de vie du jeu. Et puis avouez-le, parfois, ça a du bon de jouer les méchants !
moyen

Aces of the Luftwaffe - Squadron

Grâce à son système d'expérience et ses objectifs secondaires, Aces of the Luftwaffe tire son éplingle du jeu et propose un shoot'em up à la saveur old school tout en proposant un jeu parfaitement raccord avec 2019.

La note : 3/6 (moyen)