Sega nous pond un petit jeu qui n'était pas très attendu, mais qui s'est fait descendre par la critique lors de sortie...

Pourtant, même si le jeu est loin d'être parfait, il n'en reste pas moins agréable à jouer. Alors pourquoi une telle dureté vis à vis de ce titre ? Certainement parce que ce début d'année 2010 est très riche en sorties de qualité. Du coup, on apprécie beaucoup moins les jeux plus moyens.

Tout comme pour la version Jaguar de Alien Vs Predator, vous avez la possibilité d'incarner un Marine, un Alien ou un Predator. Cela donne lieu à trois gameplays radicalement différents, donnant toute sa saveur au titre.

Aliens vs Predator sur Xbox 360.
Aliens vs Predator sur Xbox 360.

Chacun aura donc son gameplay préféré, ce dernier étant très différent d'un protagoniste à l'autre, changeant jusqu'à l'ambiance même du jeu.
Ainsi, avec le Predator, vous pouvez effectuer des sauts énormes, et la visée assistée vous facilitera bien les choses, que ce soit pour les combats ou pour trouver des items ou des actions a effectuer.
L'Alien peut grimper à peu près partout et se déplacer dans les conduits d'aération, profitant de chaque coin d'obscurité pour prendre des soldats ennemis en traitre.
Le Marine, lui, est beaucoup plus classique. Trop même.

Malheureusement, tous ces systèmes de jeu sont assez limités, la maniabilité étant sensiblement rigide. On peste avec l'Alien qui peine à monter après une paroi ou devant la faiblesse du Marine, clairement en décalage par rapport aux deux autres monstres. C'est certainement voulu de la part des développeurs, car avec votre petite lumière, vous allez vraiment flipper là où avec les deux autres vont plutôt vous faire ressentir un sentiment de puissance. Mais à trop flipper, on fini par se retrouver un peu frustré de devoir se battre contre des hordes d'Aliens sans vraiment pouvoir arriver à sortir la tête, et surtout à voir quelque chose. C'est assez frustrant.

Côté scénario, chaque protagoniste a son lot de missions. Il est d'ailleurs possible d'alterner de l'une à l'autre, ce qui apporte un peu plus de variété.
On croise donc les mêmes décors, mais l'appréhension de l'espace est tellement différente que cela devient très plaisant de faire des comparaisons.
La durée de vie du mode solo est très courte, avec environ six heures pour en voir le bout.


L'édition collector.
L'édition collector.

moyen

Aliens vs Predator

Aliens vs Predator propose trois gameplay différents, mais souffre d'une certaine rigidité. En revanche, retrouver l'ambiance si particulière des films est vraiment grisant, d'autant plus que l'expérience de jeu, que l'on soit Marine, Alien ou Predator, est réellement différente.

La note : 3/6 (moyen)