Argus, édité par Jaleco, n'est pas vraiment connu. Pourtant, il offre un bon petit challenge.

Si vous êtes tombé sur le test de ce jeu Famicom en cherchant sur le net, vous avez une sacrée veine, parce qu'avec son titre, on a plutôt tendance à trouver des informations sur les prix des cartouches de la 8 bits de Nintendo...

Lorsque l'on commence une partie d'Argus, on se dit que l'influence de Xevious, shoot culte du début des années 1980, est très grande.
Graphiquement, on sent clairement l'influence du titre de Namco. En revanche, au niveau du gameplay, il n'y a pas grand chose à comparer.

Argus sur Famicom.
Argus sur Famicom.

Le scrolling est vertical, mais il est tout à fait possible de se déplacer très largement en latéral. Le vaisseau est très lent, mais les adversaires, et surtout leurs boulettes, le sont également. Cela donne au jeu un côté assez précis vous permettant de zigzaguer sans soucis au milieu des nombreux tirs. Un peu d'anticipation sera également nécessaire pour finir certains passages.

Outre le tir principal, on dispose d'un tir secondaire qui permet de canarder au sol. Ce tir secondaire est beaucoup moins maniable, et il faut un certain temp pour que votre projectile arrive jusqu'au sol. Pour vous faciliter la tâche, vous disposez d'un viseur au sol.
Cette double vision est parfois difficile à gérer, mais s'avère primordiale car c'est grâce à cela que vous obtiendrez des power up !

En effet, il vous faudra casser des séries de trois blocs pour récupérer divers bonus d'armement. Le tout est variable en fonction du niveau, puisque votre équipement change d'un niveau à l'autre. Ainsi, chaque niveau est vraiment très différent de l'autre tant votre vaisseau se comporte différemment.


Un shoot sans prétention.
Un shoot sans prétention.

moyen

Argus

Argus est un shoot méconnu, mais vraiment sympa sur Famicom. Un jeu varié, à la fois classique et original. Attention toutefois à la difficulté clairement old school qui le réserve aux plus patients.

La note : 3/6 (moyen)