Army of Two se pose sur les bases des nombreux FPS, dont Gears Of War est certainement le meilleur exemple. Pour s'en démarquer, il joue la carte du multijoueur et de la complémentarité.

Dans Army of Two, vous incarnez deux mercenaires privés travaillant ponctuellement pour l'armée américaine. Le ton est posé, c'est pour le moins viril, mais on n'est pas dans ce patriotisme si irritant que l'on retrouve dans beaucoup de mauvais films de l'Oncle Sam. Ici, une dérision certaine est mise en place, tant sur l'idée de ce qu'est un mercenaire que sur le fait de s'entraider. Ces petites piques évitent la lourdeur et renforcent l'identification du joueur.

Côté scénario, vous serez projeté malgré vous dans un bordel monstre illustrant le combat entre les forces militaires et les forces privées. A vous de déjouer le complot dans lequel vous avez été utilisé au travers six niveaux : Somalie, Afghanistan, Irak, un porte-avions, Chine et enfin Miami.
Les niveaux sont assez courts, chacun se terminant en une petite heure. Je vous laisse déduire la durée de vie du jeu, très courte en solo.

Army Of Two n'est vraiment efficace qu'à deux.
Army Of Two n'est vraiment efficace qu'à deux.

Ce mode solo permet de joueur seul, bien entendu. Dans ce cas, vous donnez des ordres de base à votre coéquipier : aller là, rester, attaquer, etc.
Tout dans le gameplay joue sur le fait que vous êtes deux : se faire la courte échelle, se mettre dos à dos dans les passages les plus difficiles, etc. Même le système de combo se base sur cette idée. Plus vous tuez d'ennemis, plus vous devez énervé, ce qui se traduit par votre couleur rouge à l'écran. De là, tous les ennemis ne vont avoir qu'une idée en tête : vous fumer ! A votre collègue de passer derrière les lignes ennemies de façon inaperçue pour pouvoir canarder à loisir.
De même, lorsque vous êtes gravement touché et que vous n'avez pas pu récupérer (il faut simplement se cacher pour que la vision ne se brouille plus), c'est votre collègue qui doit venir vous remettre d'aplomb.

C'est très sympa, mais l'IA limitée casse un peu certains principes du jeu. En effet, Army Of Two ne délivre pleinement sa saveur qu'à plusieurs.
Que ce soit à deux sur écran splité (très jouable et qui ne ralenti que très peu) ou via le net (mais c'est plus difficile de trouver un collègue régulier), l'aventure est beaucoup pus intense et sympathique.

Le mode multijoueur permet aussi des deathmatch vraiment intéressants, prolongeant énormément la durée de vie du titre.
bon petit jeu

Army Of Two

Army Of Two reprend à la lettre les principes du FPS pour apporter l'innovation du jeu à deux. Tout bête, mais vraiment intéressant à jouer, il ne faut par contre profiter de l'aventure qu'à deux pour réellement l'apprécier, même si pour ce faire on doit passer par l'écran spliité.

La note : 4/6 (bon petit jeu)