Une nouvelle licence lancée par Ubi Soft ? En ces temps de suites à rallonge, cela fait bien plaisir de voir arriver ce beau bol d'air frais... Surtout quand le jeu est une bombe monstrueuse !

Le principe est simple, on prend le gameplay d'un Prince of Persia version 3D, et on le transcende, le tout dans un monde médiéval oriental teinté de croisades. Voilà à peu près ce que peut donner Assassin's Creed.

Vous incarnez Altair, un assassin déchu qui a fait preuve d'un peu trop de nombrilisme et fait échouer une mission. Vous devrez donc tout recommencer de zéro pour entrer à nouveau dans les petits papiers de votre maitre.
Dans des villes immenses (Acre, Jerusalem et Damas), vous aurez différentes missions à accomplir, avec en tout neuf personnes à envoyer au ciel.
Votre personnage aura donc à effectuer une quête morale intérieure tout au long du jeu, pour un twist final assez basique mais efficace.

Assassin's Creed, ou comment transcender Prince Of Persia...
Assassin's Creed, ou comment transcender Prince Of Persia...

Les missions sont totalement identiques : commencer par interroger des gens, espionner, voler, pour trouver des informations sur votre future cible, pour finalement aller récupérer votre ordre de mission au bureau des assassins local pour finalement aller dézinguer le mec. En plus de ces missions, beaucoup de quêtes annexes sont disponibles, avec principalement du sauvetage de personnes et de l'exploration visant à trouver les points hauts perchés afin de synchroniser la carte et ainsi trouver de nouveaux objectifs.
C'est très répétitif, mais la lassitude ne gagne pourtant jamais. Après tout, un beat'em all est toujours très répétitif et pourtant pas ennoyeux - pour les bons - eh bien ici c'est la même chose.

Le gameplay est particulièrement bien fait, toutes les commandes sont parfaitement intuitives. Il est donc très facile de grimper après les édifices et de se battre en sortant de belles bottes et autres contres. Un vrai plaisir.
Et également un réel plaisir pour les yeux ! La réalisation est à tomber par terre, avec absolument aucun ralentissement et une vision au lointain du plus bel effet. C'est simple, du haut d'un clocher on ne se lasse pas d'observer le paysage.

La difficulté est croissante, mais jamais bien élevée. Seul le dernier boss est un peu plus difficile, à cause d'une ficelle plus que douteuse des développeurs, dommage.
Chacun pourra donc jouer comme il l'entend : à la bourrin, avec des gardes sans arrêt aux trousses, ou au contraire dans la pénombre. Dans tous les cas, il faudra respecter la voie de l'assassin : pas de meurtre d'innocent sous peine de perdre des points. Seule la fin du jeu vous demandera un minimum de discrétion.

Un dossier de presse qui met l'eau à la bouche !
Un dossier de presse qui met l'eau à la bouche !

Le scénario est étonnant. Le déroulement du jeu est moyenâgeux, mais les cut-scènes sont futuristes, avec un complot qui remonte jusqu'à nos jours. Destabilisant et pas forcément très utile.
culte, indispensable !

Assassin's Creed

Assassin's Creed est une très belle révélation. Beat'em all particulièrement jouissif et efficace, il en devient du coup incontournable. Vivement la suite, clairement annoncée à la fin du jeu tant le scénario se fini en queue de poisson.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)