Lorsque j'ai inséré le disque d'Assassin's Creed Rogue dans ma 360 pour la première fois, je n'en attendais pas grand chose... Finalement, quelques heures plus tard, j'arrivais au bout de l'aventure de Shay Patrick Cormac, le héros de cette nouvelle aventure.

La fin de l'année 2014 a été marquée par deux épisodes de la saga Assassin's Creed. Le plus médiatisé a été Assassin's Creed Unity. Sorti sur les consoles nouvelle génération, il est le réel nouvel épisode de l'année 2014. Rogue, lui, s'est cantonné aux précédentes générations, à savoir Playstation 3 et Xbox 360.

On pouvait logiquement craindre le pire avec cet épisode qui sent un peu le bouche-trou. Cela se ressent dès les premières minutes, où Rogue réutilise des éléments des épisodes précédents, à savoir Assassin's Creed III et surtout Black Flag. On se retrouve donc quelques temps avant le scénario du troisième épisode pour suivre les traces d'un assassin nommé Shay.

Assassin's Creed Rogue, l'édition collector sur Xbox 360.
Assassin's Creed Rogue, l'édition collector sur Xbox 360.

Bien loin de ce gros naze de Conor qui m'a gonflé tout au long d'Assassin's Creed III, Shay est à la fois charismatique et humain dans ses réactions. Les fans auront de quoi en apprendre un peu plus sur beaucoup des épisodes de la série, car Rogue croise les épisodes, avec de jolis clins d'oeil et quelques informations intéressantes. C'est surtout son point de vue général entre les templiers et les assassins qui est très intéressant, mais dont je vous laisse la surprise, bien entendu.

Côté jeu en lui-même, c'est du Assassin tout craché. Ne cherchez pas d'originalité, il n'y en a pas, ou si peu. Ce n'est pas un soucis : on continue de naviguer en mer, d'attaquer des bateaux et de reconstruire des villes tout en reprenant des forts à l'adversaire. Le tout reste assez fluide, les mécaniques de jeu ayant clairement été retravaillées avec le très bon Black Flag.

Évidemment, les mauvais côtés sont toujours présents : le jeu est truffé de bugs, et le côté bac à sable géant ne permet pas d'éviter une certaine lassitude après quelques heures de jeu... On va dire que c'est devenu une marque de fabrique pour la série.

Mention spéciale à la fin de l'histoire qui s'intègre particulièrement bien dans l'histoire générale de la saga, et qui se termine de façon beaucoup plus intelligente et convenue que dans Unity, pourtant beaucoup plus grosse production.
bon petit jeu

Assassin's Creed Rogue

Assassin's Creed Rogue est une très bonne surprise. Après la révolution française et de Unity, Rogue nous replonge quelques années plus tôt sur les mers des colonies. Classique, mais vraiment efficace.

La note : 4/6 (bon petit jeu)