La juteuse licence de Goscinny revient une fois de plus sur Super Nintendo, toujours pilotée par Infogrames.

Après un premier épisode mettant en scène Astérix tout seul, voici venir une nouvelle version avec son acolyte Obélix.

La recette reste la même, avec un mélange de plate-forme et d'action, le tout dans le monde de la bédé. Tout y est parfaitement respecté, de l'humour à la patte visuelle d'Uderzo. Et justement, à ce niveau, c'est cette fois un sans faute, là où le précédent épisode avait des protagonistes au character design pour le moins étonnant, voir incongru.
Ainsi, lorsque l'on frappe un soldat, il s'envole en laissant son casque et ses sandales... pour finir par repasser à l'horizon une petite seconde plus tard. Excellent. Dommage qu'il faille leur mettre deux ou trois coups avant d'avoir une telle scène. Mais sans cela, le jeu aurait été bien trop facile.

Atérix et Obélix manque clairement de rythme.
Atérix et Obélix manque clairement de rythme.

Dommage également que les coups de votre personnage ne portent pas ! Il faut vraiment se coller au légionnaire pour pouvoir lui mettre une claque. De même, donner un coup et éviter un sanglier relève du gros coup de chance.
C'est là la grosse faiblesse de ce jeu pourtant très sympathique à jouer. En progressant lentement, on arrive toutefois à éviter les crises de nerfs. Ce n'est donc pas du tout un beat'em all, dans le sens où rentrer dans le tas ne suffit pas.

On retrouve donc les blocs à frapper, les romains à frapper, les sangliers à frapper... Non non, ce n'est pas le beat'em all de la version Megadrive, mais bel et bien un jeu de plate-forme. Les niveaux sont d'ailleurs très variés, avec notamment un passage sur la mer assez original.
On regrette que lors de certains passages le gameplay soit si peu adapté. On tombe ainsi un peu trop vite dans certains trous.
Niveau son, c'est très moyen. Pas mauvais, mais les mélodies passent juste totalement inaperçues.
moyen

Asterix et Obélix

Asterix et Obélix est un petit jeu qui pâti d'un manque de rythme et d'une erreur de gameplay flagrante. Avec une portée de coup de seulement quelques pixels, l'aspect ludique du titre en prend pour son grade. Heureusement, le jeu à deux et la patte graphique très fidèle à la bande dessinée le sauvent de la noyade.

La note : 3/6 (moyen)