Totalement méconnu, ce jeu Megadrive souffre de sa sortie tardive, en 1994.

Mais finalement, s'il n'était pas sorti si tard, il n'aurait certainement pas pu voir le jour. Car ce qui impressionne le plus dans Ballz sur Megadrive, c'est sa réalisation. Oh certes, de nos jours, cela parait bien fade, mais rappelons nous que nous sommes sur la 16 bits de Sega !

Les décors sont bien dépouillés, baignant dans une ambiance futuriste à la direction artistique pas forcément flatteuse. Il en va de même pour la musique, tout juste audible.
Ce relatif dépouillement se fait au service des sprites des combattants de ce Vs Fighting étonnant : ils sont tout simplement en 3D ! Le gameplay joue justement là dessus, puisqu'il est possible de se déplacer librement sur l'aire de jeu. Comprenez que vous ne devez pas seulement vous déplacer latéralement, mais également en hauteur, comme dans un beat'em all à la Streets of Rage par exemple.

Ballz sur Megadrive.
Ballz sur Megadrive.

1994 marque la sortie de la Playstation, qui joue clairement la carte des trois dimensions pour attirer le grand public. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça a marché.
S'engouffrant dans la brèche sur les consoles de génération précédente, PF Magic sous l'égide d'Accolade propose sa vision des choses.

Après quelques parties, on s'étonne toujours autant de ces zooms sur les personnages, si fluides. La représentation des combattants donne son nom au jeu, puisqu'ils sont composés de boules de différentes tailles et couleurs. Une alternative aux personnages de Virtua Fighter taillés à la serpette.

La maniabilité est très bonne, les protagonistes répondent bien, et surtout font sourire. Le jeu ne se prend clairement pas au sérieux, et il n'y a qu'à voir la liste des personnages jouables pour s'en convaincre : un clown, un homme des cavernes, etc. Et comme tout jeu du genre, c'est encore mieux à deux...

A noter que le jeu est également sorti sur Super Nintendo et 3DO.
bon petit jeu

Ballz 3D The Battle of the Balls

Ballz 3D manque certes d'ambiance et de profondeur, mais sa réalisation technique époustouflante et son gameplay efficace en font un jeu qui aurait du bénéficier d'une aura bien plus grande.

La note : 4/6 (bon petit jeu)