C'est à n'y rien comprendre... Après un premier épisode qui reprend l'artwork de l'opus NES pour un jeu pourtant totalement différent, Rare nous pont ensuite ledit remake de la NES.

Cette fois, c'est bien un portage de la version NES qui nous occupe ici. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la claque d'origine, on la reprend ici.

Rare, déjà à l'époque, sait pousser les machines dans leurs derniers retranchements. Cela se voit dès le premier niveau. En plus d'avoir un sacré plaisir à retrouver les niveaux biens connus de la version NES, on découvre avec émerveillement que pratiquement rien n'a sauté sous les contraintes techniques.

Battletoads in Ragnarok's World sur Game Boy.
Battletoads in Ragnarok's World sur Game Boy.

Beaucoup de jeux Game Boy souffrent d'un scrolling et d'une animation souvent saccadés. La faute aux faibles capacités de la console, mais également choix délibéré des développeurs afin de convenir au taux de rafraichissement assez bas de l'écran et éviter l'effet "purée de pixel".
Eh bien ici on se paie le luxe d'avoir et des graphismes détaillés, et une animation très rapide, le tout sans bug graphique ni ralentissements.

Pour le reste, on retrouve le jeu d'origine dans toute sa splendeur, avec ses combos très influencés par la bande dessinées où les membres grossissent avant d'asséner la dernière baffe, ainsi que l'ambiance totalement barrée où des grenouilles devenues humaines doivent sauver le monde d'une invasion de cochons cybernétiques.

Le tout est vraiment varié, chaque niveau étant totalement différent de l'autre, oscillant les types de scrolling et vous mettant tour à tour à pied, au bout d'une corde ou encore sur une sorte de skate projeté à pleine vitesse.
La durée de vie est très bonne, et bien que la difficulté ait été revue à la baisse, le challenge reste très élevé.
culte, indispensable !

Battletoads in Ragnarok's World

Ce Battletoads in Ragnarok's World est un petit bijou de la Game Boy à ne surtout pas rater. Fun est vraiment bien réalisé, il est aussi bon que la version NES, et un poil au dessus de la version précédament sortie sur la portable de Nintendo.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)