En 1987, Capcom nous pond une borne d'arcade qui fera date, principalement par l'utilisation d'un outil atypique pour l'époque : le grappin.

Bionic Commando n'est pas vraiment la suite de Commando, un autre hit de Capcom. Toutefois, il en reprend certains ingrédients et certains personnages.

Pour cette version console, les gens de chez Capcom ont beaucoup changé le jeu. Le principe reste le même, mais le déroulement est différent.
Si dans la version arcade on joue avec Super Joe, le héros de Commando, dans la version NES, on doit au contraire partir sur les traces de ce soldat d'exception en incarnant un nouveau soldat nommé Ladd.

Bionic Commando sur NES : indispensable !
Bionic Commando sur NES : indispensable !

L'histoire se passe en 198X. La version européenne a été censurée. Dans la version japonaise, on doit se fritter avec un groupuscule nazi et une fois de plus sauver le monde. Le dernier boss n'est autre qu'Adolf Hitler en personne ! Dans les version européenne et américaine, la censure est passée par là et les nazis deviennent des "Badds" et le boss final est renommé "Master-D". Les graphismes restent par contre les mêmes. Ces changements ont été réalisés à la va-vite puisque la notice parle encore des nazis.

Ce qui est très intéressant dans Bionic Commando, c'est sa maniabilité. Un bouton pour tirer, et un autre pour utiliser son grappin. Aucun bouton de saut ! On peut tirer son grappin dans plusieurs directions, permettant d'atteindre les plates-formes et se mouvoir dans les niveaux. Cela donne au jeu un maniabilité très particulière qui demande un peu de temps avant d'être maîtrisée. Mais une fois que c'est fait, c'est un vrai plaisir ! Le tout demande une certaine dose d'anticipation et de tactique particulièrement bienvenues.

Cela rappelle également Metal Gear premier du nom, avec les échanges entre son commandement par l'intermédiaire d'ordinateurs. Sauf que cette fois, on peut également parler à ses ennemis et débloquer certains passages en utilisant l'ordinateur.

Le jeu est très long, et la difficulté très élevée. Il va vous falloir apprendre le cheminement dans chaque niveau, car ces derniers ne sont absolument pas linéaires. En voir le bout demande énormément de temps, d'autant plus qu'il n'est pas possible de sauvegarder ni d'avoir des mots de passe.
culte, indispensable !

Bionic Commando

Bionic Commando est l'un des grands jeux de la NES, de ceux que l'on se doit de posséder. Avec sa maniabilité parfaite et sa durée de vie énorme, il y a de quoi passer un bon paquet d'heures de plaisir.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)