Avec un nom pareil, vous imaginez bien que ce shoot'em up n'est sorti qu'au Japon.

A l'origine, ce jeu est basé sur la licence Time Bokan. Très peu connu en dehors du Japon, ce dessin animé est en quelque sorte une parodie des dessins animés des années 1970 comme Mazinger (Goldorak) ou Gatachaman (La Bataille des Planètes). C'est plutôt marrant, et on retrouve des séquences du dessin animé.

Le tout est en 2D vraiment jolie qui rappelle bien le dessin animé. A chaque niveau, vous devez choisir un véhicule différent, qui correspond à autant de gameplays. Cela apporte un peu de variété, bien qu'ils soient globalement assez proches.
On dispose de deux boutons pour interagir : un pour tirer, et l'autre pour utiliser une smart bomb. Cette dernière a un fonctionnement particulier puisqu'elle vous rend très vulnérable juste avant son utilisation. Autrement, vous disposez d'une barre de vie beaucoup plus confortable.

Bokan To Ippatsu! Doronboo sur Playstation.
Bokan To Ippatsu! Doronboo sur Playstation.

Banpresto a fait les choses bien, tant au niveau de la réalisation que pour l'ambiance. C'est d'ailleurs cette dernière qui sauve le jeu.
Il faut reconnaitre que si les sept niveaux sont variés, les mises en situations ne le sont pas vraiment. Seuls les boss sortent vraiment du lot et vous feront vraiment sourire. Néanmoins, on prend énormément de plaisir à découvrir les débilités qu'ont pu inventer les développeurs, le tout dans la lignée de la série. Ainsi, si on se fait toucher au moment de lancer une bombe, on va continuer en vélo, si si !

Le jeu connaîtra une suite. Nommée Bokandesuyo, il est plus difficile à trouver mais améliore la recette en tout point. A noter également que Bokan To Ippatsu est également sorti sur Saturn, alors que Bokandesuyo est exclusif à la Playstation.
moyen

Bokan To Ippatsu! Doronboo

En gros Bokan To Ippatsu! Doronboo est un jeu qui a un fond très bon, on prend plaisir à découvrir toutes les idées saugrenues des développeurs. Une fois passé l'effet de surprise, on se trouve avec un shoot trop classique pour réellement accrocher. Dommage, l'idée était vraiment bonne.

La note : 3/6 (moyen)