Shoot'em up culte de la Dreamcast, Border Down s'est surtout fait connaître rétrospectivement par sa rareté et son prix. Mais le jeu est-il à la hauteur de son argus si élevé ? La réponse est claire : oui !

Border Down est l'un des premiers jeux à sortir après la mort de la Dreamcast. On se souviens de Radiant Silvergun en 1998 sur Saturn, et on se demandait si le schéma allait se réitérer sur la grande soeur. Le résultat dépassé nos plus hautes espérances puisque pas mal de shoots sont sortis sur la 128 bits en suivant la trace de Border Down.

Dès l'écran titre, on a droit à deux choix : la version arcade, et la version retouchée. On commencera donc par la version arcade, histoire de voir. Shoot à scrolling horizontal, le jeu bénéficie d'une réalisation impressionnante, qui n'a strictement rien à envier à la Playstation 2. Mix de 3D avec un gameplay 2D, le jeu mélange les genres. Dès les premiers écrans, il est clair que nous tenons là un bon gros manic shooter, assez particulier puisqu'à scrolling horizontal, mais cela ne gène pas pour éviter les boulettes, où les schémas sont toujours bien pensés et présentant toujours une issue.
Quelques aspects tactical shooting sont également présents, avec des passages à apprendre par coeur pour pouvoir continuer.

Border Down, un bon mélange des genres pour un excellent shoot'em up.
Border Down, un bon mélange des genres pour un excellent shoot'em up.

Le déroulement du jeu est assez particulier. Les cinq niveaux du jeu sont décomposés en 3 parties, comportant chacun un check point. Pas de vie dans Border Down, mais des étapes intermédiaires ! Ainsi, vous pourrez emprunter les voies verte, jaune et rouge, correspondant chacune à un niveau de difficulté croissant.
En gros, si vous perdez en mode vert, vous passez en mode jaune, et ainsi de suite, jusqu'au continue si vous perdez en mode rouge... Si vous vous faites toucher, vous recommencez donc en niveau plus difficile ! Un comble ! Seuls les combats contre les boss ne vous font pas recommencer au check point, ce qui permet des combats plus musclés, et surtout plus longs.

Et c'est là que l'objectif du jeu est clair : la difficulté est proprement imbuvable. Même en mode easy il est très difficile de progresser. Il faudra donc énormément d'entraînement et de patience pour progresser dans le jeu.
Avec cette difficulté totalement assumée, les équipes de G-Rev ne visent que les pros du paddle, ces acharnés qui veulent avoir de la difficulté sous peine de dénigrer le jeu. Et comme la sortie du jeu se réserve aux connaisseurs, ce postula se révèle on ne peut plus recevable.
culte, indispensable !

Border Down

Shoot'em up désormais mythique, Border Down mérite vraiment sa réputation. Son mélange des différents types de shoot et sa réalisation sans faille en font un jeu clairement indispensable pour tout fan du genre. Les amateurs - dont je fais partie - auraient bien apprécié un niveau de difficulté plus faible, demandant moins d'investissement pour pouvoir jouer.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)