Bullet Witch s'est très largement fait descendre par la critique... Pourtant, c'est un jeu plutôt intéressant à jouer, lorsque l'on est fan d'arcade.

Unanimement, le presse spécialisée à descendu en flèche ce petit jeu développé par Cavia. Moche, peu jouable et trop court, voilà en résumé ce qu'il en ressort. A croire que ce n'est pas le même jeu que j'ai entre les mains.

Entendons-nous bien, Bullet Witch n'est pas un hit, mais il s'avère être un excellent petit jeu pour qui aime l'arcade. Et c'est d'ailleurs de là que vient la différence entre les critiques et mon humble avis. Que reproche-t-on à Bullet Witch ? D'être un beat'em all, tout simplement !

Bullet Witch, sans prétention, il reste un bon petit jeu.
Bullet Witch, sans prétention, il reste un bon petit jeu.

Du coup, il est répétitif, peu varié et très court. C'est tout à fait vrai, mais Final Fight ou Double Dragon correspondent également à cette petite description...
On passera rapidement sur le scénario qui entrecoupe le jeu : c'est du simple : vous êtes une sorcière énigmatique, visiblement tourmentée, qui doit sauver le monde des démons qui ravage la Terre dans un futur proche. C'est assez sympa, un peu cliché, mais on s'attache au personnage.

Le gameplay est basique, on a différentes armes - si on prend la peine de les upgrader entre chaque niveau puisque l'on gagne de l'expérience -, et de la magie. L'accès aux choix du sort n'est pas très pratique, mais on s'y fait vite. Vous pouvez vous protéger derrirèe un mur de magie, redonner de la vie à vos alliés (qui ne servent finalement pas à grand chose tant l'IA est basique), ou encore effectuer des attaques dévastatrices.
La magie remonte automatiquement lorsque vous tuez des ennemis, ce qui donne un petit côté original et tactique sur quelques combats. La vie remonte seule dès que l'on ne se fait pas toujours pendant un certain temps.

Le but est de rentrer dans le lard des ennemis, au design particulièrement sympa, rappelant des morts-vivants.
Et voilà, on a fait le tour, c'est comme cela pendant six niveaux. Et à raison de trente à quarante minutes par niveau, on voit bien que c'est du pur jeu d'arcade, qui se termine en une petite après midi. Mais on ne lâche pas son pad ! Mieux vaut un jeu court mais efficace qu'un jeu qui tire en longueur non ?
La difficulté est réglable, et permet à chacun de s'amuser au level qu'il veut.

La réalisation est moyenne, ce n'est ni moche ni beau. Les décors sont plutôt variés. Pas de ralentissements en mode facile, mais à partir du mode normal, ça rame beaucoup trop régulièrement.
Le jeu ne manque pas de dimension épique, avec parfois des adversaires de la taille d'un immeuble. Il faut alors trouver leur point faible pour les vaincre sans trop de problème. Le dernier boss est typique du genre. Ultra coriace, il demande près d'une heure de combat pour le mettre à terre. Gigantesque, mais un peu long...
moyen

Bullet Witch

Bullet Witch a été trop vite méprisé. Il est clair qu'il ne vaut pas ses 60 euros, mais pour les fans d'arcade pure et dure, c'est un excellent jeu d'action ultra bourine, un vrai défouloir qui, s'il ne peut évidemment par rivaliser avec des pontes comme God Of War, reste un très bon divertissement.

La note : 3/6 (moyen)