Un beat'em all sur NeoGeo et MVS, voilà qui laisse augurer du meilleur... Pourtant, Burning Fight se révèle assez plat.

Sorti parmi les premiers titres sur MVS, Burning Fight ne restera pas dans les mémoires de joueurs. SNK tente ici de surfer sur la vague initiée par Final Fight, mais ne sait visiblement pas vraiment comment s'y prendre.

Le déroulement fait en effet beaucoup penser au hit de Capcom, la maestria en moins. Cela se sent dans beaucoup de graphismes du jeu, et plus particulièrement dans certains personnages qui frôlent carrément le plagiat.
Ainsi, on a le choix entre trois protagonistes qui rappellent une fois de plus Haggar, Guy et Cody, pour permettre au joueur de choisir un combattant équilibré, ou soit plus fort mais lent et inversement. Les différences s'arrêtent là : les coups sont totalement identiques de l'un à l'autre.

Burning Fight, un beat'em all très dispensable.
Burning Fight, un beat'em all très dispensable.

Reste que les graphismes en question ne brillent pas par leur efficacité, on sent une fois de plus que les développeurs n'avaient pas encore bien maitrisé les finesses de leur machine.
Le joueur est lourd à déplacer, les coups sont trop rigides, bref, le gameplay aurait mérité un peu plus de souplesse pour réellement marquer des points dans le coeur du joueur.
Les décors tombent vite dans les clichés, avec toutefois une connotation japonaise que l'on ne retrouve pas très souvent.
moyen

Burning Fight

Burning Fight ne fait que reprendre pour lui des bases posées par Double Dragon et Final Fight. Visiblement mal ingurgitées et mal gérées sur la jeune MVS, le plaisir de jeu peine à se faire ressentir, réservant cette cartouche aux seuls fans de beat'em all purs et durs.

La note : 3/6 (moyen)