Malgré le battage médiatique et son succès commercial incroyable, Black Ops m'avait laissé de marbre. Pire, il incarne ce que je déteste dans le jeu vidéo : avec un bon marketing, on peut vendre n'importe quoi. Avec Modern Warfare 3, on retrouve le même marketing, mais cette fois au service d'un réel bon jeu.

Il faut savoir aussi que pour la série Call of Duty, on a deux développeurs en alternance, ce qui permet à Activision de sortir un jeu de la licence chaque année.
Simplement, les deux développeurs en question ne sont, à mes yeux, clairement pas du même niveau.

C'est bien simple, d'un côté on a Treyearch, a qui on doit les Call of Duty moyens comme Call of Duty 3, World at War et bien entendu Black Ops. De l'autre côté, on trouve Infinity Ward, le développeur d'origine, à qui ont doit les deux premiers épisodes et les Modern Warfare. Là, c'est déjà plus la classe.
En revanche, il y a eu pas mal de frictions avec Activision, si bien que les têtes pensantes du studio se sont barrées, laissant le doute dans la tête des joueurs sur la qualité du nouvel épisode.

Call of Duty Modern Warfare 3 sur Xbox 360.
Call of Duty Modern Warfare 3 sur Xbox 360.

Après cette mise en place, on va aller droit au but : aucun soucis à avoir, c'est du très bon ! A mes yeux, ce n'est pas au niveau des deux premiers Modern Warfare, mais il faut également avouer que l'effet de surprise n'est plus là.

La marque de fabrique de Modern Warfare, c'est le grand spectacle : Hollywood chez vous, en vue subjective ! Et là encore, c'est carton plein. On est en apnée très régulièrement tant le rythme du jeu est soutenu. Cette fois, c'est sous couvert de troisième guerre mondiale que va se dérouler l'action.

Une fois la manette en main, ça fonctionne toujours aussi bien en mode solo. On va pas mal voyager, avec notamment un niveau à Paris pas piqué des hannetons. Ce qui m'impressionne surtout dans les Modern Warfare, c'est les scripts : bien entendu, c'en est blindé et le tout est très linéaire, c'est ce qui permet le grand spectacle. Mais, contrairement à la plupart des autres jeux (on pourrait même appeler ça produits, tant c'est calibré à outrance), Battlefield 3, Black Ops et autres Medal of Honor, on ne voit pas les scripts, et surtout on ne les fait pas foirer ! Et rien que pour ça, la série d'Infinity Ward reste le maître étalon du genre.

Jusque là, le scénario était caché derrière des conflits mondiaux auxquels ont ne comprenait strictement rien. Dans Modern Warfare 3, on commence à s'identifier aux personnages joués (il y en a toujours plusieurs en fonction du niveau). En revanche, on y perd un peu la "patte" de la série car on retombe beaucoup dans ce qui se fait ailleurs.
Reste une aventure très courte, avec 5 ou 6 petites heures pour en voir le bout sans forcément avoir envie de s'y atteler de nouveau.

Chaque Modern Warfare se doit d'avoir sa petite séquence choquante, on pense notamment à la scène de l'aéroport dans le deuxième épisode qui avait fait couler tant d'encre. Ici, la scène n'est pratiquement pas jouable et surtout totalement gratuite, cédant au grand spectacle là où le Inifinity Ward d'origine avait réussi à nous faire réfléchir sur l'impact de nos actes. Ici, c'est juste de la violence gratuite qui vous retourne les tripes. Dommage.

Quand au multi, il est également très bon, voir excellent, mais malheureusement le côté trop grand public fait que les insultes pleuvent et que le jeu manque peut-être un peu de tactique : ça rentre dans le tas et c'est chacun pour sa gueule. Pour ceux qui veulent un minimum de stratégie de groupe, il faudra aller voir du côté de la concurrence avec Battlefield 3.
Excellent !

Call of Duty Modern Warfare 3

Avec son ambiance excellente, son gameplay usé jusqu'à la moelle mais toujours aussi efficace et son conflit mondial, Modern Warfare répond parfaitement à son cahier des charges : grand public, efficace, et grand spectacle à souhait. Un produit très bien ficelé, mais peut-être trop calibré pour laisser une marque dans l'esprit du joueur.

La note : 5/6 (Excellent !)