Petit beat'em all basé sur un jeu d'arcade lui-même inspiré des comics de Marvel, Captain America and the Avengers (ouf) se révèle très classique, mais plaisant.

Marvel et super héros oblige, il vous faut sauver le monde, ou plus exactement sauver des villes, qui correspondent chacune à un niveau. Difficile de trouver plus bateau comme scénario, mais là n'est pas l'intérêt. Allons donc bastoner ces "vilains".

Vous commencez par choisir votre personnage parmi quatre : Captain America bien entendu, mais également Iron Man, Hawkeye et Vision. Chaque personnage est identique dans ses coups de base et sa résistance, mais chacun dispose de coups spéciaux. Chose très intéressante, ces coups spéciaux n'utilisent pas d'énergie, comme dans Streets of Rage ou Final Fight. On peut donc s'en servir dans la joie et l'allégresse !

Captain America and the Avengers sur Megadrive.
Captain America and the Avengers sur Megadrive.

Le jeu grouille également de choses qui traînent par terre : pierres, bidons et compagnie seront autant de festivités que vous pourrez aller jeter à la gueule de l'adversaire.
Le reste est très simpliste, et manque parfois de rythme dans le déroulement de l'action.
Malgré les impacts sous forme d'onomatopées qui collent bien à l'aspect bande dessinée du titre, les coups ne portent pas vraiment. Au contraire, quand c'est vous qui mangez, vous êtes projeté au loin et mettez un peu de temps à vous relever... Ils sont où les super pouvoirs là ?

Le jeu devient assez vite monotone. Pour rompre avec ce côté redondant, certains niveaux se passent sous forme de petit shoot'em up. La qualité n'est pas terrible, mais cela a l'avantage de changer les idées au joueur qui se sent à nouveau apte à combattre les hordes de méchants dans le niveau suivant.


Un beat'em all assez simpliste, mais efficace.
Un beat'em all assez simpliste, mais efficace.

moyen

Captain America and the Avengers

La version arcade en a pris un gros coup ici. Les sprites sont bien plus petits, et le jeu est au final bien moins fun et fait un peu trop dans le grandiloquent. Passé cela, on se prend au jeu, pour peu que l'on aime le beat'em all.

La note : 3/6 (moyen)