A vous les joies de la contrebande ! Dans Cargo Noir, vous allez vous enrichir en achetant et en revendant des produits pas toujours très licites.

On trouve quoi dans la boîte de Cargo Noir ?


La boîte de Cargo Noir est bien fournie et le matos est comme toujours chez Days of Wonders : luxueux et irréprochable. On en frétille d’avance !

On a donc quelques cartes, un plateau modulable, des pièces en plastique bien grandes et pas mal de petits bateaux de différentes couleurs. Et surtout, on trouve un sac avec des tonnes de petites tuiles (131 exactement) qui constitueront le matos que vous allez acheter ou vendre via vos réseaux de contrebande.

Le matos est donc chouette et de qualité… Mais il y a un gros couac : le thermoformage permet de bien placer toutes les pièces… sauf le sac de tuiles ! Du coup, la boîte ne ferme jamais correctement, même si on prend soin de placer le sac de tuiles bien à plat sur le haut de la boîte.

Un thème subversif ?


Cargo Noir vous propose de jouer les contrebandiers. Un sujet politiquement incorrect qui tranche avec les sujets souvent plutôt convenus des jeux Days of Wonder.

Le plateau de jeu, modulable en fonction du nombre de joueurs.
Le plateau de jeu, modulable en fonction du nombre de joueurs.

Mais finalement, c’est un peu comme tous ces jeux de plateau qui basent leur thème sur le colonialisme - Les Colons de Catane, Mombasa, etc. Bien entendu, ces jeux n'encouragent pas le colonialisme, tout comme Cargo Noir ne va certainement pas vous inciter à aller lancer un trafic de voitures de luxes en bordure côtière…

De plus, ce côté relativement subversif est très largement atténué par les illustrations de Miguel Coimbra. Le rendu fait penser à une bande dessinée belge, et c’est particulièrement réussi !

Ouais, bon, en fait, vous vous en foutez c’est ça ? Bon, passons au jeu en lui-même.

Comment on y jouer alors ?


Les règles de Cargo Noir sont simples et s’expliquent bien. Le jeu se déroule en un certain nombre de manches, de 9 à 11 en fonction du nombre de joueurs.

Chaque joueur dispose d’un plateau personnel, de quelques pièces qui lui serviront à enchérir et de cargos de sa couleur.

Les cartes objectif que vous devrez acheter pour remporter la victoire.
Les cartes objectif que vous devrez acheter pour remporter la victoire.

L’idée générale du jeu repose sur un système d’enchères et de majorités. A votre tour, vous allez placer vos cargos sur des cases du plateau de jeu qui vous permettront principalement de récupérer les tuiles de marchandises qui s’y trouvent.

Le truc, c’est qu’un seul joueur peut prétendre à récupérer ces tuiles ! Et pour cela, il faut miser des pièces. Au début du tour suivant, on vérifiera les majorités et c’est celui qui aura mis le plus d’argent sous son cargo qui raflera toutes les marchandises de la case !

Ensuite, le joueur peut échanger les tuiles marchandises qu’il possède contre des cartes, car l’espace de stockage est limité ! Il vous faudra donc judicieusement gérer votre stock pour optimiser vos reventes.

De plus, le prix des marchandises varie en fonction de ce que vous revendez : soit des marchandises toutes identiques, soit des marchandises toutes différentes. Et bien entendu, plus vous en vendez, plus vous récupérez gros.

Vous avez deux types de carte à acheter contre vos marchandises: les cartes richesses qui vous donnent des points de victoire en fin de partie, et les cartes contrebande qui vous donnent un petit avantage pour la suite du jeu (un cargo supplémentaire à jouer, une taille d’entrepot plus grande, etc.).

Votre plateau personnel.
Votre plateau personnel.

En fin de partie, c’est le joueur qui possède le plus de points de victoire qui remporte la partie.

Simple et fun


Cargo Noir à tout du jeu dit “familial plus” : il est simple à expliquer mais, une fois en jeu, les amateurs de profondeur ne seront pas déçus.

La double tarification des marchandises (toutes identiques ou toutes différentes), vous permet d’effectuer des changements, tandis que les cartes contrebandes vous permettent de fluidifier la suite de la partie… tout en vous coûtant de précieux points de victoires (car vous les achèterez à la place de cartes richesses).

Il y a donc pas mal de choix, mais l’ambiance se fera surtout autour des enchères autour de la table. Et là, l’ambiance sera également variable en fonction des types de joueurs que vous avez réunis. Car si personne n’ose monter sur ses petits camarades, vous risquez de vous ennuyer un peu.

Un plateau qui s’adapte au nombre de joueurs


Le plateau modulable s’adapte en fonction du nombre de personnes que l’on a autour de la table. Du coup, toutes les configurations sont parfaitement adaptées et équilibrées.

Le fameux sac avec tous les produits... qui ne tient PAS dans la boite !
Le fameux sac avec tous les produits... qui ne tient PAS dans la boite !

Même à deux joueurs on prend plaisir à jouer, ce qui est assez rare pour un jeu de commerce et d’enchères, même s’il est tout de même bien plus sympa à 3 ou 4.


Pour le reste, le thermoformage est soigné, comme toujours chez Days of Wonder... Mais pourquoi avoir oublié le sacs et ses (nombreuses) tuiles ?
Pour le reste, le thermoformage est soigné, comme toujours chez Days of Wonder... Mais pourquoi avoir oublié le sacs et ses (nombreuses) tuiles ?



Cargo Noir, un jeu pour 2-5 joueurs de Serge Laget, illustré par Miguel Coimbra et Cyrille Daujean, édité par Days of Wonder pour des parties d'environ 30-90min.
Age conseillé : 8+.
bon petit jeu

Cargo Noir

Cargo Noir est un bon jeu de plateau, très simple d’accès mais loin d’être dénué d’intérêt. Son système d’enchères malin facilite les interactions sans tomber dans la foire à l’empoigne.

La note : 4/6 (bon petit jeu)