Remake du premier épisode, ce Castlevania sur Playstation en conserve tous les ingrédients, y compris ce côté old school qui ne conviendra pas à tout le monde.

Cette version est bien le remake de la version NES, sortie en 1986 chez nous. Mais c'est surtout la version X68000 qu'il s'agit ici. Sortie en 1993, seuls les japonais avaient pu s'y essayer... Sachant que le X68000 est une machine qui était très chère, seulement une certaine élite à donc pu profiter de ce remake.

Ici, c'est donc un remake du remake qui nous tombe entre les mains. On trouve deux versions du jeu : l'originale, telle qu'on la connait sur X68000, et une version retouchée. Techniquement, c'est exactement pareil, mais c'est au niveau de la difficulté que le jeu a été rendu beaucoup plus accessible. Seuls quelques changements mineurs ont été opérés sur Dracula et Simon (le héros) afin de changer quelque peu leur look.

Castlevania Chronicles, totalement old school.
Castlevania Chronicles, totalement old school.

Le jeu se déroule sur huit niveaux, chacune découpés en trois parties. Lorsque vous perdez une vie, vous recommencez au début du sous-niveau, ce qui est parfois franchement lourd. Il est possible de sauvegarder, mais seulement à l'écran de game over... Du coup, si vous n'avez pas éclusé toutes vos vies et que vous voulez faire autre chose, il faut faire exprès de mourir, ce qui n'est pas vraiment pratique.
La maniabilité n'a pas évolué depuis 1986 : c'est toujours aussi rigide, et le principe de monter les escaliers en utilisant la diagonale a franchement mal vieilli. Après quelques temps de jeu, on fini tout de même par s'habituer, d'autant que le nouveau mode permet enfin à tout le monde de pouvoir y jouer sans perdre une vie toutes les trois secondes.
Les combats contre les boss sont toujours sur le même principe : trouver son point faible, et tâcher d'éviter ses attaques.

On est donc très loin d'un Symphonie Of The Night et sa progression à la manière d'un RPG. Castlevania Chronicles est un pur jeu de plate-formes / action, avec des niveaux qui raviront les nostalgiques. En effet, dès ce premier épisode, la série posait déjà les bases des différents environnements que vous serez amené à traverser. Gothique et baroque au possible, le jeu dispose toujours de cette patte propre à la série.
Les musiques sont assez inégales, le grandiose côtoyant le médiocre. Elles collent parfaitement à l'ambiance.
bon petit jeu

Castlevania Chronicles

Castlevania Chronicles est à réserver aux amateurs de jeux old school, les autres le trouveront bien trop rigide pour pouvoir réellement s'amuser. Dans tous les cas, pouvoir s'essayer à la version X68000 est une excellente chose.

La note : 4/6 (bon petit jeu)