Sorti en 2010, le premier épisode avait mis une belle claque à de nombreux joueurs. Quelques années plus tard arrive la suite, qui ne marque pas autant de points.

Ce premier épisode de Castlevania Lords of Shadow nous avait prouvé qu'il était possible de faire un excellent épisode de Castlevania en 3D. Quatre ans plus tard, son petit frère nuance le propos.

Pour bien comprendre le scénario, il faut passer par l'épisode 3DS, au nom à rallonge Castlevania Lords of Shadow Mirror of Fate. On avait là un Castlevania qui reprenait la recette des anciens épisodes, pour apporter une pierre importante au scénario de la trilogie qui nous intéresse ici.

Castlevania : Lords of Shadow 2 sur Xbox 360.
Castlevania : Lords of Shadow 2 sur Xbox 360.

Le deuxième épisode commence donc plus ou moins de nos jours, où Gabriel, le chasseur de vampires devenu lui-même vampire, s'éveille difficilement d'un sommeil de plusieurs siècles. Il va lui falloir combattre les suppôts de Satan, dans un scénario s'inscrit en cohérence avec les précédents épisodes, mais dont le dénouement est un poil trop simpliste pour contenter les aficionados de la série.

Quant au gameplay, si on retrouve le système de beat'em all plutôt bien ficelé, on doit également se coltiner des phases d'infiltration totalement ratées qui ne donnent que deux alternatives au joueur : massacrer sa manette ou éteindre la console. A chaque fois, il n'y a qu'une, et une seule solution pour venir à bout, un peu comme dans un mauvais puzzle game. Ces phases sont régulièrement infligées, et bénéficient de la variété des environnements de Castlevania : Lords of Shadow 2. Cela ne suffit malheureusement pas à relever le niveau d'un jeu à la réalisation assez inégale.

Il faut également dire qu'il n'a pas du être évidement pour les directeurs artistiques de mêler les niveaux contemporains aux (nombreux) niveaux se déroulant dans le château gothique de Gabriel. Le souffle épique qui irradiait le premier épisode ne répond plus vraiment à l'appel, et si on se retrouve avec des scènes d'action dantesques, elles sont trop souvent bousillées par un gameplay parfois trop limité.

Je n'ai rien contre les jeux dirigistes. Mais contrairement à un Uncharted, Castlevania : Lords of Shadow 2 ne prend jamais le devant sur les désirs du joueur. Pire, il lui impose de penser comme lui... Le début du jeu est donc laborieux, j'ai régulièrement eu l'impression d'être un débile qui ne comprenait pas ce qu'il fallait faire. Frustrant.
moyen

Castlevania : Lords of Shadow 2

Castlevania : Lords of Shadow 2 est une vraie déception. Fini l'effet de surprise du premier épisode. Les mécaniques sont grosso modo les mêmes, mais l'alternance assez bidon entre le gothique moyenâgeux et le contemporain ne fonctionne pas très bien. Pire, les phases de pseudo infiltration sont rébarbatives au possible.

La note : 3/6 (moyen)