A l'annonce d'un remake de Rondo Of Blood, l'épisode mythique de la PC Engine disponible uniquement en japonais et si difficile à dénicher de nos jours avait de quoi ravir. On n'est pas déçu, et même au delà.

Les remakes, ça a parfois du bon


Quand Capcom s'est frotté à l'exercice, cela a donné un Ultimate Ghosts'n Goblins particulièrement excellent. Ce Dracula X Chronicles dispose des mêmes qualités et défauts.

Des qualités, parce que le jeu passe très bien la barre du remake, avec des graphismes entièrement retouchés, et surtout des personnages plus proches du design original que l'on trouve sur les pochettes de l'époque.
En revanche, le gameplay reste irrémédiablement le même, ce qui ne sera pas forcément du goût des joueurs pas trop bercés par le old school.

Castlevania : The Dracula X Chronicles, indispensable sur PSP.
Castlevania : The Dracula X Chronicles, indispensable sur PSP.

Vous aimez la difficulté ? Parce que vous allez morfler


Exit l'évolution du personnage par l'intermédiaire de points d'expérience et d'achat d'armure. Rondo of Blood est le dernier Castlevania avant Symphony of the Night à rester classique dans son déroulement... et difficile. Très difficile même. Le joueur devra apprendre à garder son sang-froid et à recommencer de nombreuses fois les niveaux du jeu avant de pouvoir prétendre battre Dracula. Un déroulement qui parait classique aux retro-gamers, mais qui n'est plus en activité chez les joueurs Playstation 3 ou Xbox 360 (ou presque).

De même, les sauvegardes ne se font qu'entre les niveaux, forçant le joueur à recommencer ce dernier dans son intégralité s'il perd contre le boss.
Dans tous les cas, malgré sa difficulté, Rondo of Blood version 2008 captive tout autant. Un grand jeu reste un grand jeu. Malgré ses sauts rigides au possible, ses escaliers au gameplay horrible, on prend plaisir à compter les coeurs qui servent à utiliser l'arme secondaire et à trouver le point faible du boss pour passer au niveau suivant. Mieux que ça, on se rend compte qu'en persévérant, on arrive à avancer dans le jeu sans qu'il soit si insurmontable.

Des trésors à débloquer


Outre ce remake, Castlevania - The Dracula X Chronicles propose les version originales de Rondo of Blood et de Symphonie of the Night. Et là, ceux qui connaissent sont déjà partis en courant chez leur crémier habituel pour acheter le jeu.
Ces deux volets, considérés comme parmi les meilleurs de la série Castlevania, se retrouvent donc sur un seul et même jeu. Le rêve quoi ! Surtout quand on connait la cote élevée des versions PC Engine et Playstation !

Par contre, les gars de chez Konami ne donnent pas leurs trésors si facilement. Il va falloir les débloquer dans le remake pour pouvoir vous y frotter ! Heureusement, ce n'est pas insurmontable, les manipulations se faisant dans les premiers niveaux.
La qualité des portages est plutôt moyenne, avec principalement des temps de chargement pas très optimisés. Mais vu la qualité incroyable de ces jeux, on s'en accommode sans peine.
culte, indispensable !

Castlevania - The Dacula X Chronicles

La note maximale attribuée à Castlevania - The Dracula X Chronicles n'est pas uniquement là pour noter le remake, mais l'ensemble de cet UMD. Ce remake est très bon, voir excellent. Toutefois, la représentation en 3D (ou 2,5D selon certains) est moins chaleureuse que l'original. Mais justement, l'original est présent dans l'UMD, de même que le monstrueux Symphony of the Night. Et là, rien que pour ces deux là, le 6 est amplement justifié. Dommage qu'il faille débloquer ces deux jeux... Mais peut être que Konami avait peur que nous ne prenions même pas la peine d'essayer son remake ?

La note : 6/6 (culte, indispensable !)