Notre héro à la tête dure revient en version CD pour nous proposer un jeu toujours aussi excellent et barré.

Contrairement à pas mal de jeux disponibles en Hucard et CD, CD Denjin Rockabilly Paradise en version CD n'est absolument pas une resucée de la version Hucard.

On se retrouve donc avec un jeu totalement nouveau, et c'est tant mieux ! La réalisation est encore un poil au dessus du lot, avec des graphismes vraiment colorés. En revanche, on retrouve cette touche enfantine qui ne sera pas du goût de tous. Ceux qui attendaient une réalisation à base de scrolling parallaxes et d'effets de folies comme dans Gate of Thunder (également développé par Hudson), il faudra repasser.
Le support CD, outre une introduction bien plus étoffée, permet l'implémentation de musiques qui donnent au jeu son titre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que oui, c'est Rockabilly !

CD Denjin sur PC Engine CD.
CD Denjin sur PC Engine CD.

Notre petit héros est à l'origine connu sur PC Engine pour ses jeux de plate-forme. Au nombre de trois, les développeurs de chez Hudson Soft ont su innover pour nous proposer une trilogie qui va rester dans les mémoires.
Alors quand ils s'attaquent au shoot'em up, c'est la même chose.

Du coup, on retrouve l'univers coloré. Au départ, c'est assez particulier, car le tout est vraiment très bordélique. Il y en a dans tous les sens et on peine à différencier les tirs et des bonus et autres adversaires, a fortiori lorsque l'on ne connait pas la série.
Pour les plus impatients, sachez qu'il est possible de choisir l'ordre des quatre premiers niveaux, ce qui permet de changer un peu. La durée de vie est assez bonne, grâce notamment à une difficulté plutôt bien équilibrée.


Une ambiance toujours aussi déjantée.
Une ambiance toujours aussi déjantée.

culte, indispensable !

CD Denjin - Rockabilly Paradise

Si vous aimez les shoot'em up bien barrés, alors ce CD Denjin va vous ravir ! Rigolo et très jouable, il est certes assez bordélique, mais avec un peu d'expérience on arrive à s'en sortir.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)