Le premier Coded Arms était sorti en même temps que la PSP, ce qui permettait de se montrer un peu plus tolérant envers le nouveau venu. Avec Coded Arms Contagion, on se retrouve avec la même recette moisie.

Attention, Coded Arms Contagion, tout comme son prédécesseur, n'est pas une bouse infâme. Il est juste un de ces produits totalement insipides et transparents que l'on retrouve parfois dans le monde du jeu vidéo. C'est classique à en chialer et finalement beaucoup trop redondant et soporifique pour accrocher le joueur.

C'est assez dommage, car le jeu est plutôt bien réalisé et sait s'adapter à l'ergonomie assez particulière de la PSP. Malheureusement, cela ne suffit pas et les développeurs font toujours autant preuve de ce manque flagrant d'ambition qui plombait déjà le premier épisode.
Cette fois, ce n'est plus directement Konami qui s'occupe du développement mais Creat Studios, visiblement habitués aux petits jeux sans prétention.

Coded Arms Contagion sur PSP.
Coded Arms Contagion sur PSP.

Côté scénario, c'est banal au possible : on se retrouve dans une sorte de matrice à combattre des virus. Le tout n'a strictement aucun intérêt, destinant le jeu aux seuls fans hardcore des FPS. Car il faut s'accrocher : les décors se ressemblent tous, l'action est assez molle (non pas que le jeu ne soit non plus trop facile), bref, il y a largement de quoi s'ennuyer.

On se retrouve donc avec des objectifs minables du genre "aller ici, trouver ça". Ce n'est pas compliqué de toute façon, tant les niveaux sont linéaires à en mourir. Même chose pour l'IA des adversaires (qui se ressemblent tous) : ils voient, ils tirent, rien de plus. On se croirait revenus dans le monde des clones de Doom de la fin 1993 qui infestaient les sharewares sur PC.
La seule chose que j'ai trouvé plutôt agréable, c'est le principe de piratage, qui consiste à retrouver un des chiffres de la ligne de gauche dans la ligne de droite avant la fin du temps imparti. Rien de folichon, mais une fois pris le truc, on s'amuse enfin un peu.

La durée de vie est plutôt moyenne, voir courte, avec environ huit heures de jeu en prenant son temps. Mais la grande questions reste posée : "qui aura la patience d'aller jusqu'au bout ?".
à peine moyen

Coded Arms Contagion

La PSP n'est pas vraiment bien lotie niveau FPS, et ce n'est pas ce Coded Arms Contagion qui va relever le niveau. Totalement insipide et convenu, il ne conviendra qu'aux fans hardcore du genre. Et encore, il faut qu'ils soient en plus très bon public.

La note : 2/6 (à peine moyen)