Après Cotton 2, la petite sorcière la plus connue du monde du shoot'em up revient dans ce Cotton Boomerang qui n'est autre qu'un pseudo remake de Cotton 2.

Avec un nom pareil, on se disait que l'on avait affaire à un spin-off, finalement c'est une fois de plus un remake, Success ayant visiblement énormément de mal à faire autre chose que des adaptations pour cette série.

Il faut toutefois se rassurer, car avec ce Cotton Boomerang, nous tenons là un des meilleurs épisodes de la série, parmi les plus agréables à jouer.
Ce qui saute premièrement aux yeux, c'est la réalisation. Cette fois, les développeurs ont utilisé les capacités 3D de la Saturn pour ajouter un bon paquet d'effets graphiques à leur jeu. Le tout reste résolument ancré dans la 2D bien old school, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Ainsi, les différents effets sont assez discrets pour ne pas perdre la lisibilité de l'ensemble.

Cotton Boomrang sur Saturn.
Cotton Boomrang sur Saturn.

Car Cotton, comme toujours, est assez bordélique : il se passe un maximum de choses à l'écran, et l'angle de vision n'est pas très grand, avec des sprites de taille généralement conséquente.
Le rythme de jeu est soutenu et sans temps morts. Une très bonne chose quand on sait que c'est généralement le point noir de la série. Ainsi, on trouve régulièrement des boss intermédiaires et les niveaux sont de taille assez courte.

La grande nouveauté de cet opus vient du choix des personnages. A la manière d'un King of Fighters, on doit en choisir trois en début de partie. Chacun dispose de ses différentes aptitudes. De plus, il est enfin possible de jouer Silk, la petite fée si sexy !
A chaque fois que l'on se fait toucher, on change de personnage, et lorsque les trois sont morts, il faut utiliser un continu.

La durée de vie est assez courte, comme souvent dans la série. La difficulté a été mieux réglée, mais les 8 continus offerts en début de partie permettent d'en voir la fin sans trop de problèmes une fois quelques parties passées.
Excellent !

Cotton Boomerang

Cotton Boomrang est assurément l'un des meilleurs épisodes de la série mettant en scène la petite sorcière. Malheureusement, c'est également l'un des plus difficiles à trouver à prix correct. Dommage.

La note : 5/6 (Excellent !)