Ah, la vie à la campagne, c'est cool non ? Non ? Si on n'a pas le sous et que l'on n'a que dix ans, oui, c'est pas cool. Et en plus, c'est plein de monstres là dedans.

Monde de merde


C'est l'histoire de Hans, un jeune garçon qui fête ses 10 ans aujourd'hui. Mais le soucis, c'est que Hans habite dan un bled paumé qui rappelle le XIXème siècle, genre Poil de Carotte.

En plus de ça, sa mère est tellement pauvre qu'elle n'a rien à lui offirr pour son anniversaire. Dépité, il quitte la maison, et décide de partir à l'aventure, histoire de devenir riche. Parce que faut pas déconner non plus.

Hans, un gamin qui rêve d'aventures...
Hans, un gamin qui rêve d'aventures...

Sa mère lui donne tout ce qu'elle possède : une canne, un bout de pain et du fromage... Sur votre chemin, vous croiserez des gens qui vont en avoir besoin, allez-vous leur donner ou tout garder pour vous ?

Un conte fantastique


Tout cela commence comme un conte fantastique à la morale assez lourde et bienpensante. Vous vous baladez dans la nature dans des décors très fortement pixélisés qui savent parfaitement rendre l'atmosphère bizarre du jeu.

Et forcément, ça va partir en couille. Méchamment en couille même. Ce monde onirique va plonger dans une horreur indicible.

Tout commence par une balade dans la nature... avec quelques rencontres pas piquées des vers.
Tout commence par une balade dans la nature... avec quelques rencontres pas piquées des vers.

Explorer le château


Vous vous réveillez, vous ne savez pas trop comment, dans un château, avec un mec bizarre qui vous parle d'une histoire de fortune du Comte Lucanor, que vous pourrez obtenir si vous réussissez à récolter les lettres du prénom du sbire que vous avez en face de vous.

Ces lettres sont disséminées un peu partout dans le château. Et c'est parti pour la chasse aux lettres !

Count Lucanor vous plonge dans un monde où votre activité principale sera l'exploration. Mais cela ne sera pas aussi simple : rapidement, vous croiserez des monstres bien crados.

Mais ça va vite partir en couille.
Mais ça va vite partir en couille.

Votre arme : une bougie


Le seul soucis, c'est que vous n'avez que 10 ans, et que la seule chose que vous avez à la main, c'est une bougie.

Et cette bougie - vous en aurez d'ailleurs pas mal dans votre inventaire - vous pourrez la poser par terre. Cela vous sera de deux utilités : la première, c'est pour marquer là où vous êtes déjà passé. La seconde, c'est pour éclairer votre chemin, et pouvoir anticiper l'arrivée des vilains qui vont vous bouffer.

En gros, vous n'allez pas pouvoir faire grand chose à part fuir... à petit pas. Parce qu'en plus, Hans marche très lentement (il ne faudrait pas non plus que la bougie s'éteigne).

Votre but : trouver les huit lettres qui composent le prénom du possesseur du château.
Votre but : trouver les huit lettres qui composent le prénom du possesseur du château.

A la recherche des clés


Vous allez donc principalement rechercher des clés de différentes couleurs, qui vous permettront de déverrouiller des portes de la couleur correspondante.

Et à l'intérieur, il faudra ruser, éviter les adversaires ou encore résoudre des énigmes. Tout cela dans l'espoir de trouver les fameuses lettres du nom de la bestiole bizarre que vous avez rencontrée au début du jeu. Mais est-ce réellement cela qu'il faut faire ? Vos actes auront leurs conséquences, Count Lucanor vous proposant cinq fins différentes.

Count Lucanor n'est pas très long, comptez environ 5h pour en voir le bout. Mais ces cinq heures sont bien remplies, et sans longueurs. Le jeu sait se jouer de vous et vous proposer une ambiance vraiment bizarre, crado, le tout avec des graphismes finalement très expressifs malgré leur simplicité et tout une ambiance sonore qui va salement vous faire flipper.


Les dialogues sont terribles.
Les dialogues sont terribles.

bon petit jeu

Count Lucanor

Count Lucanor propose une aventure à la fois classique dans son gameplay et finalement atyipique dans son propos. Intéressant.

La note : 4/6 (bon petit jeu)