Cyber Lip fait partie de la première salve de jeux sur MVS, puis sur NeoGeo. Run'n Jump très basique, sa maniabilité particulière lui met un sale coup, expliquant très certainement son anonymat dans le monde de l'arcade.

Le scénario est basique : dans un avenir plus ou moins lointain, vous devez une fois de plus sauver le monde ! Les influences sont claires, les développeurs devaient regarder régulièrement Terminator et sa suite lors de l'écriture de leurs lignes de code.
Le but est d'arrêter l'ordinateur central qui est devenu autonome et belliqueux vis à vis de l'humanité. Plus tard, on apprend que c'est lui les Cyber Lips - les lèvres cybernétiques en anglais. La petite touche humaniste viendra de l'une de ses dernières réflexions : il n'est pas foncièrement mauvais, il a juste été codé par un esprit mauvais...

Loin de ces réflexions pseudo-philosophiques, Cyber Lip est un run'n jump ultra bourrin et extrêmement old school. De part son monde post-apocalyptique et ses phases où il faut s'accrocher à des rails en hauteur, il peut faire penser à Contra. Le passage avec les martiens peut même faire penser à Metal Slug 3, qui sortira quelques années plus tard.
Reste qu'il n'est certainement pas à la hauteur de ces deux jeux mythiques et qu'il se fond dans la masse des jeu de ce style, très nombreux à l'époque.

Cyber Lip, ou comment bousiller un jeu à cause d'une erreur de gameplay.
Cyber Lip, ou comment bousiller un jeu à cause d'une erreur de gameplay.

Tout le problème du jeu tient en cette affirmation : il n'est pas possible de tirer en diagonale ! Et le pire, c'est que vos ennemis le peuvent, eux !
Du coup, pour tirer en l'air - et les adversaires au dessus de vous sont très nombreux -, il vous faut vous arrêter. Le jeu demande donc une grande capacité d'observation, et un apprentissage de certains passages afin de ne pas se faire coincer.
Au final, si le jeu parait d'une difficulté extrême lors des premières parties, au final il s'avère corsé mais, avec un peu de mémoire, on peut en venir à bout sans trop manger de crédits. Reste que certaines phases un peut trop hardcores soulignent cette maniabilité beaucoup trop rigide et ne feront qu'irriter le joueur.
moyen

Cyber Lip

Cyber Lip demande un temps d'apprentissage, pour se faire à cette satanée maniabilité totalement idiote. Qu'est-ce qui a bien pu passer par la tête des développeurs pour faire une telle bourde ? De plaisant, le jeu serait très certainement devenu bon... Il n'en reste pas moins un petit divertissement plaisant, surtout à deux.

La note : 3/6 (moyen)