Daisenpu, connu chez nous sous le nom de Twin Hawk, et à l'origine un jeu d'arcade de Toaplan. C'est Naxat Soft qui s'occupe de l'adaptation PC Engine, qui perd ici quelques plumes.

Dès les premiers écrans, on voit tout de suite l'influence principale : 1941. Toutefois, les gens de chez Toaplan n'ont fait que s'inspirer, le jeu étant bien différent du hit de Capcom. Déjà, tout se passe au sol, pratiquement rien dans les air (comprenez : des chars, de la DCA, mais pas d'avions ennemis).

Le déroulement est ultra classique : un tir principal que l'on améliore par des items assez rarement lâchés par les adversaires vaincus, et des grosses attaques où vos coéquipiers viennent vous prêter main forte.
Il est possible de régler la difficulté, mais le tout reste corsé et demande une bonne dose de réflexes. Le hit point est énorme, les tirs ne sont pas nombreux mais assez rapides, et lorsque vous êtes touché, vous recommencez au dernier check point. Dur dur.

Daisenpu sur PC Engine, également connu sous le nom de Twin Hawk.
Daisenpu sur PC Engine, également connu sous le nom de Twin Hawk.

Ce qui gène le plus dans cette adaptation, c'est sa réalisation. Alors que sur la borne d'arcade d'origine c'était très acceptable, ici c'est beaucoup plus dépouillé. Surtout, le choix des couleurs est assez bizarre, l'utilisation des couleurs criardes semble avoir été l'un des axes principaux des graphistes du jeu. De plus, certains décors sont plutôt bien détaillés tandis que certains passages se résument à... une seule couleur (bien vive, forcément). Cela a au moins le mérite de rendre l'action très claire.
Sans parler de la musique qui devient rapidement horripilante.
moyen

Daisenpu - Twin Hawk

Dépouillé au maximum, Daisenpu ne conviendra qu'aux fans hardcore de shoot'em up old school, les autres n'accrocheront pas forcément.

La note : 3/6 (moyen)