1995. Le 32X est déjà, dans l'esprit de tous, mort et enterré... Très timidement, un jeu vient rendre hommage à une machine qui aurait pu avoir plus d'avenir si ses capacités avaient été mieux exploitées : DarXide.

DarXide est un de ces jeux dont tout possesseur de 32X à déjà entendu le nom, une sorte de divinité intouchable tapie au fond d'un grand manoir... Pointant discrètement le bout de son nez en fin 1995, il est distribué au compte-goutte et de manière quasi-confidentielle sur le territoire Européen. Il est développé par Frontier Developments, la société déjà à l'origine du mythique Elite et de sa suite Frontier au moins tout aussi connue.

Alors ici, aucun aspect gestion (contrairement à Frontier), mais un shmup spatial, sorte de remake d'Asteroïds mais avec une différence de taille : il est entièrement réalisé en 3D. Graphiquement, pour le 32X, c'est la prouesse. Le jeu est beau, graphiquement bien plus réussi que Star Wars Arcade dans le même registre, et utilise le texture mapping pour un rendu final des objets 3D vraiment réussi (astéroïdes, planètes, vaisseaux). Le 32X crache tout ce qu'il a, sans aucun ralentissement majeur : le tout est fluide, bien réalisé et peu de bugs sont à noter...

Bon, ok, là c'est pas flagrant mais c'est réelement un des plus beaux jeux du 32X
Bon, ok, là c'est pas flagrant mais c'est réelement un des plus beaux jeux du 32X

Niveau jouabilité c'est un véritable plaisir et encore une fois, on peut constater que DarXide enfonce Star Wars Arcade avec une maniabilité aux petits oignons et un contrôle de l'engin vraiment aisé et super agréable. A pour accélérer, B pour tirer, C pour freiner et le pad directionnel pour bouger (je sais ce n'est pas très original mais ça a le mérite d'être très vite jouable, et puis en même temps ce n'est pas un RTS spatial non plus).

En ce qui concerne les objectifs de mission, malheureusement, c'est là que le bas blesse : on se rend vite compte que ce n'est pas beaucoup plus évolué que le Asteroïds d'époque sur VCS 2600. .. La plupart des missions consistent en effet à ... détruire des astéroïdes qui menacent votre station spatiale. De temps en temps on a tout de même droit à quelques variantes mais en général on s'éloigne peu du schéma "Moi fort, moi tout péter" (un peu comme dans Metal Head en somme).

Mais au final DarXide s'avère un jeu très sympathique, car bien que très peu varié dans le contenu de ses missions, il reste extrêmement difficile de se séparer du pad une fois qu'on l'a entre les mains : car bien qu'il soit vite plié, la réalisation géniale et les graphismes soignés en font un jeu sur lequel on revient souvent, à l'instar d'un Metal Slug...
Excellent !

DarXide

Malheureusement, sa distribution plus que discrète et le nombre ridicule d'exemplaires mis en circulation (on en estime 500 à 1000 au grand maximum) fait qu'il est quasiment inaccessible au joueur lambda, notamment en raison de sa côte de revente moyenne (comptez facilement plus de 500€, et encore si vous tombez sur un vendeur sympa) qui ne le place pas à la portée de toutes les bourses.

La note : 5/6 (Excellent !)