Après l'excellent Tempest 2000, c'est toujours Jeff Minter et Llamasoft que l'on retrouve derrière cette adaptation du hit des années 1980.

On reconnaît d'ailleurs la patte Minter aux lamas de chaque côté du terme "loading" lors des (petites) séances de chargement.

Le jeu se sera vraiment fait attendre. Tempest 2000 avait prouvé que la Jaguar pouvait proposer de bons jeux. Après pas mal de changements chez Atari, le projet Jaguar par clairement en sucette et plus grand monde n'y croit. Jeff Minter reste dans l'aventure et continue de soutenir la console, et la plupart des amateurs de la machine d'Atari mettent alors tous leurs espoirs en lui et en son prochain jeu : Defender 2000.

Defender 2000 sur Jaguar n'est pas au niveau de Tempest 2000.
Defender 2000 sur Jaguar n'est pas au niveau de Tempest 2000.

On trouve trois jeux sur la cartouche. Defender Classic, une adaptation de la version arcade. Cette version est reprogrammée. Un peu plus simple que l'original, elle a été développée sous les conseils de Eugene Jarvis, son créateur. Ce n'est donc pas du tout un arcade perfect.

Defender Plus propose le même jeu, mais avec des graphismes remis au goût du jour. On retrouve alors la patte typique de Jeff Minter, avec des graphismes totalement psychédéliques qui ne seront pas du goût de tous. De plus, avec le temps, ces couleurs flashy ont clairement pris un coup de vieux. Il n'en reste pas moins que le jeu est bon, notamment par l'ajout de power ups et autres petites innovations qui le remettent un peu plus dans l'ambiance des années 1990.

Mais le plus intéressant - enfin, à priori -, c'est Defender 2000, forcément. Ainsi, on trouve donc une version totalement remaniée de Defender. Et là, le constat est beaucoup moins intéressant que prévu.
L'action est trépidante, c'est le moins que l'on puisse dire. Le soucis, c'est qu'elle occulte pratiquement le plaisir de jeu tant elle est rapide et finalement brouillonne. En effet, pour vous en sortir, il va vous falloir utiliser le radar en haut de l'écran... Du coup, les graphismes plutôt sympas pour l'époque, vous ne les voyez même pas !
Le but n'est peut être pas très clair, mais il est pourtant simple : éradiquer la menace extra-terrestre en protégeant les humains, qui se trouvent en bas de l'écran.

La musique est discutable, car très techno, une fois de plus très ancrée dans les années 1990. Personnellement, je n'aime pas du tout.

Sorti en 1995, on se dit que ce Defender 2000 n'a pas grand chose à voir avec ce que l'on peut alors trouver à l'époque en terme de shoot'em up. Majoritairement japonais, ces derniers entament un tournant (avec l'arrivée des manic shooters), tout comme Defender 2000 tente de faire, mais avec beaucoup moins de succès.
moyen

Defender 2000

Defender 2000 est un bel OVNI comme sait si bien les faire Jeff Minter, mais au final, peu de joueurs vont apprécier tant le jeu est barré.

La note : 3/6 (moyen)