La Wonderswan est une console typiquement japonaise... Alors il n'y a pas de surprise à retrouver dessus la série Densha de Go, une simulation de conducteur de train tout aussi japonaise que son support.

Bon, je ne sais pas trop par où commencer dans cette chronique tant le sujet est hors du commun. Le but du jeu est de conduire un train, mais attention, réellement le conduire, c'est à dire en respectant les limitations de vitesse et en utilisant tout ce qu'il faut quand il faut !

Si ce genre de chose est alors plutôt intéressant sur Playstation, notamment via l'utilisation d'une manette spéciale qui reprend les commandes d'un train, il en va tout autrement sur Wonderswan où seules les touches vous permettront de vous prendre pour un cheminot.

Densha de Go sur Wonderswan.
Densha de Go sur Wonderswan.

Du coup, on s'empêtre sur une maniabilité horrible et incompréhensible - en plus du fait que le jeu est intégralement en japonais et qu'il faut pas mal tâtonner rien que pour commencer à faire avancer la micheline.
A cela s'ajoutent des graphismes soit-disant photo réalistes plutôt pas mal pour de la Wonderswan, mais finalement bien trop limités pour procurer une quelconque impression au joueur - autre que de la pitié bien entendu.
Côté musical, c'est pratiquement le néant. Les bruitages sont en revanche là pour vous épauler dans le côté simulation. A défaut d'être réaliste, un coup de sirène vous annoncera clairement que vous avez fait une connerie.

Réalisme oblige, les six pistes proposées par le jeu vous mettent sur des rails existant réellement : Sagano (deux parcours), Keihin-Tohoku, Tokaido (deux parcours) et Yamanote. Les différences ne sont pas spécialement flagrantes.

Pourtant, le côté second degré pouvait être marrant. Tokyo Bus Guide sur Dreamcast par exemple est un bon exemple de nanar sympathique. On peut y jouer à plusieurs et tenter d'arriver le plus loin possible. Ici, c'est beaucoup moins marrant. Bien que le jeu fonctionne sur un système de score, ce dernier se décrémente, comprenez que la partie se termine lorsque votre score atteint zéro.
à peine moyen

Densha de Go

Bref, Densha de Go sur Wonderswan est une curiosité à essayer, mais en aucun cas il n'est intéressant sur la durée, que l'on comprenne le japonais ou pas. Ou alors peut-être faut-il être passionné de train, ce qui n'est clairement pas mon cas.

La note : 2/6 (à peine moyen)