Après la version Famicom, Athena nous revient pour nous proposer une nouvelle version de son shoot'em up si particulier.

Particulier ? Et pour cause, vous pouvez fabriquer vous-même votre propre jeu ! C'est même totalement le principe de ce jeu qui est plus un éditeur de shoot'em up qu'un shoot'em up en lui-même.

Ainsi, il vous est possible de définir les sprites, le décor, les tirs, les musiques, bref, tout quoi ! Le tout se limite à un scrolling vertical. Malgré le fait que le jeu ne soit disponible qu'au Japon, la langue ne va pas trop poser de problèmes, puisque l'ensemble de la navigation se fait par l'intermédiaire d'icônes.
On trouve trois grandes parties : un éditeur de sprites, qui permet de faire du pixel art ; un éditeur de niveaux (jusqu'à six), qui vous permet de placer les adversaires et autres options sur le terrain de jeu ; et enfin un éditeur de musique, avec des icônes correspondant aux différents instruments que vous pouvez utiliser.

Dezeamon sur Super Famicom.
Dezeamon sur Super Famicom.

On ne dispose que d'une seule sauvegarde, il n'est donc possible que de faire un seul jeu. Vu le boulot que cela demande, ce n'est finalement pas un gros problème.
Pour éviter de peiner, les développeurs ont inclus un jeu, nommé Daioh. Même pour ceux qui ne veulent pas passer de temps à créer leur propre jeu, Daioh permettra de s'amuser comme il faut. Sa qualité est très bonne, et le jeu aurait très bien pu sortir en tant que jeu à part entière. Forcément, il est très classique, mais tout le principe tient dans le fait de créer des petits hommages aux grands jeux du genre. Il ne faut donc pas s'étonner si on retrouve les influences de Raiden, Super Star Soldier et consorts dans les idées déjà présentes dans cet exemple.

Le jeu connaîtra une suite, principalement sur Saturn, où les concours amateurs donneront des jeux vraiment différents, et surtout très bons.


Un résultat étonnant.
Un résultat étonnant.

moyen

Dezaemon

Dezaemon sur Super Famicom est un OVNI comme les japonais savent si bien en faire. Fabriquer son propre shoot'em up est une idée assez originale, à essayer.

La note : 3/6 (moyen)