Chouette ! A peine un an après le deuxième épisode, Dishonored revient dans un spin off de grande qualité.

Un DLC en version boîte


Exit Corvo et Emilie des deux épisodes canoniques. Vous incarnez Billie Lurk, que vous avez très largement croisée dans Dishonored 2, ainsi que dans le DLC du premier épisode, La Lame de Dunwall.

Le personnage, aux démons intérieurs particulièrement marqués, ravira certainement les amateurs de la séries.

L'ambiance est à l'image de l'état d'esprit de l'héroïne...
L'ambiance est à l'image de l'état d'esprit de l'héroïne...

Mais que ceux qui ne connaissent pas Dishonored se rassurent : ce n'est absolument pas un problème d'y jouer sans s'être essayé à l'un des précédents épisodes.

On ne peut donc que se réjouir de voir arriver cette extension sous forme de stand alone directement en boite, et à un prix parfaitement compétitif.

Billie Lurk vs l'Outsider


Le scénario de Dishonored La Mort de l'Outsider est très clair : Billie Lurk, sur les conseils de Daud, son ancien mentor, va partir traquer l'Outsider, une sorte de déité qui confère des pouvoirs surhumains, pour le tuer. Radical, et sans fioritures.

La direction artistique est toujours aussi travaillée.
La direction artistique est toujours aussi travaillée.

Le truc, c'est que forcément, ce n'est pas très évident de tuer un dieu. Vous allez donc devoir partir en mission pour trouver quels sont ses points faibles et comment les exploiter.

Retour à Karnaca


Le gameplay reste le même dans les grandes lignes. On retrouve cette énorme liberté d'action dans le déroulement des missions.

Vous savez ce que vous devez faire, et vous avez des tonnes de façon de le faire : en toute discrétion, en rentrant dans le tas, en faisant diversion...

On retrouve cette ambiance baroque si particulière.
On retrouve cette ambiance baroque si particulière.

Un sentiment de liberté toujours aussi fort


Ce sentiment de liberté est toujours aussi grisant, d'autant que, contrairement aux précédents volets, le jeu vous donne rapidement l'ensemble des pouvoir que vous pourrez acquérir durant l'aventure.

Vous pourrez donc marquer des cibles et vous déplacer en mode "fantôme" histoire de repérer le terrain sans crainte d'être choppé.

Vous pourrez également vous téléporter instantanément d'un endroit proche à un autre, ou encore prendre l'apparence d'un ennemi pour passer tranquillement sans se faire prendre.

Aurez-vous raison de l'Outsider ?
Aurez-vous raison de l'Outsider ?

Il est donc important de maîtriser ces techniques pour pouvoir terminer proprement les niveaux.

Létal ou non létal ?


On a toujours le choix de l'approche : tuer tout le monde ou simplement assommer. Le jeu vous incite toutefois à opter pour l'approche pacifiste, sans jamais ne vous y obliger.

L'Ambiance du jeu est toujours aussi excellente, avec un level design toujours aussi chiadé allié à une direction artistique très particulière et parfaitement réussie.

Une durée de vie correcte


La durée de vie est correcte, si on part du principe que le jeu est vendu environ 25 euros.

Ainsi, comptez entre dix et douze heures de jeu pour en voir le bout. Si vous optez pour la manière forte, vous irez certainement plus vite, mais vous raterez en grande partie ce qui fait la saveur du titre.

Au contraire, si vous optez pour une discrétion totale, vous pouvez encore ajouter quelques heures... ce qui est mon cas.
Excellent !

Dishonored La Mort de l'Outsider en quelques mots

Dishonored La Mort de l'Outsider est un parfait prolongement de Dishonored 2. Certe relativement courte, l'aventure reste une immersion totale dans le monde si particulier de la série.

La note : 5/6 (Excellent !)