Exploding Kittens, c’est le phénomène Kickstarter. Alors, super idée ou pétard mouillé ? En tout cas, ça va exploser du chat.

Les chats, ça fait vendre


Quand on parle d’Exploding Kittens, on entend des “The most backed Kickstarter Project EVER”. C’est d’ailleurs fièrement marqué derrière la boite, au côté de “The most funded game in Kickstarter history”. On se la pète un peu là non ? Oui, forcément, mais il suffit de voir les chiffres pour se dire que c’est tout de même impressionnant.

219 382 personnes ont contribué au projet, générant une somme de 8 782 571 dollars ! Au départ, le jeu n’en demandais que 10 000 pour atteindre son objectif. Un objectif qui sera atteint en… 20 minutes.

Le jeu est alors proposé à 20$. Il est également possible d’opter pour la version normale plus la version NFSW pour 35$. Cette dernière version est totalement identique en termes de mécaniques mais propose des illustrations encore plus trash. Et forcément, c’est cette version qui a ma préférence !

Le jeu a ensuite été commercialisé dans les circuits de distribution plus classiques pour la somme d’environ 25 €. Un prix assez élevé pour un simple jeu de 56 cartes.

Le graphisme est particulier... ça ne plaira pas à tout le monde.
Le graphisme est particulier... ça ne plaira pas à tout le monde.

Une variante de la roulette russe avec des chats


C’est comme ça que le jeu est présenté officiellement. C’est d’ailleurs ce pitch qui a mis le feu aux poudres, avec le buzz que l’on connaît.

Le principe de jeu est très simple : on joue une ou plusieurs cartes, et ensuite on tire une carte de la pioche. Si on tombe sur un exploding kitten, on a perdu ! Sauf si vous avez une carte “defuse” dans votre main, ce qui vous permet de remettre le chat explosif dans la pile, où vous voulez… y compris sur le haut de la pile, histoire de foutre votre adversaire de droite dans la merde au tour suivant.

Il n’y a pas vraiment de stratégie dans Exploding Kittens. Lors de votre tour, vous pouvez jouer les cartes suivantes :
- Une paire (deux cartes identiques), ce qui vous permet de piocher une carte dans le jeu d’un adversaire de votre choix
- “Attack”, qui vous évite de piocher une carte à la fin de votre tour et oblige le joueur suivant à en piocher deux
- “Skip”, qui vous évite de piocher une carte à la fin de votre tour
- “Favor”, qui oblige le joueur de votre choix à vous donner une carte (celle qu’il veut)
- “Shuffle”, qui permet de mélanger la pioche
- “See the future”, qui permet de regarder les trois prochaines cartes sans en modifier l’ordre
A noter aussi la carte “Nope”, qui permet d’annuler l’une des actions énumérées juste au dessus.

Exploding Kittens n’existe qu’en anglais. Il y a du texte sur les cartes, mais ce texte n’est présent que pour les blagues. Les éléments importants sont présenté sous forme d'icône.

Exploding Kittens : c’est con mais c’est bon !


Alors, finalement, Exploding Kittens, c’est un peu plus qu’une roulette russe ? Oui, forcément, sinon j’imagine que le buzz n’aurait pas été le même.

La version NFSW, bien plus hardcore visuellement.
La version NFSW, bien plus hardcore visuellement.

Du coup, on se prend à jouer au jeu pour donner des tâches au autres : “Celui qui perd fait la vaisselle”, “Celui qui perd paye la prochaine tournée”, etc. C’est à l’arrache, bordélique, et finalement tellement convivial que ça marche.

Et ce qui fait que ça fonctionne, c’est justement ce côté nonsensique, allié aux dessins de Matthew Inman, tout simplement hilarantes. Il y a fort à parier que le succès du Kickstarter d’Exploding Kittens vient de sa présence dans le projet.


Les fameuses cartes exploding kittens.
Les fameuses cartes exploding kittens.



Exploding Kittens, un jeu pour 2-5 joueurs de Matthew Inman, Elan Lee et Shane Small, illustré par Matthew Inman, édité par Auto édité pour des parties d'environ 15min.
Age conseillé : 7+.
moyen

Exploding Kittens en quelques mots

Exploding Kittens, c’est con, c’est de la chance, c’est drôle, bref, ne cherchez surtout pas de la stratégie là dedans. Ici, on se marre, et c’est tout ! Les parties sont rapides, et c’est donc souvent un jeu que l’on va prendre plaisir à ressortir régulièrement histoire de faire marrer les copains.

La note : 3/6 (moyen)