Sorti en toute fin de l'année 2010, Fast Striker continue sur la lancée de la NG:Dev Team en proposant un shoot en forme d'hommage. Cette fois, c'est Cave qui est à l'honneur.

Last Hope reposait sur un bel hommage à R-Type tandis que Dux s'émancipait un peu de ses modèles pour un résultat très mitigé. Fast Striker change radicalement la donne en passant de l'horizontal au vertical et du classique au manic shooter. Forcément, on pense immédiatement à Cave, et c'est un peu ce qui ressort une fois la première partie entamée... Mais ce parallèle se fait au niveau du genre ici abordé plutôt que dans la patte.

Car la patte ici présente est bien moins fine que celle de Cave, mais arrêtons là les comparaisons - il faut comparer ce qui est comparable.
Le jeu se veut nerveux, avec des tonnes de boulettes à l'écran. La lisibilité - talon d'Achille chez NG:Dev Team - est ici plutôt satisfaisante. Le jeu est bon, mais n'arrive toutefois pas à faire décoller cette folie propre à tout danmaku qui se respecte. C'est bien dommage, mais c'est justement là que l'on préfère prendre le jeu sous forme d'hommage.

Fast Striker sur Dreamcast.
Fast Striker sur Dreamcast.

On dénombre quatre modes assez divers, qui proposent autant de gameplay différents. Les amateurs pourront donc se détendre avec une bonne partie tandis que les hardcore gamers pourront se repaitre d'un mode de scoring vraiment bien vu et addictif.

Ce qui fait que le jeu ne marque pas autant que l'on voudrait, c'est au niveau de l'ambiance : le design est correct, mais souffre de personnages assez moyens et surtout peu classieux. Les décors sont également bons, mais le tout est très répétitif et peine à se renouveler de niveau à niveau. Le principe utilisé est le même que celui trouvé sur Iridion 3D par exemple, à savoir un fond animé qui se répète régulièrement.

Eh oui, rappelons que ce jeu est sorti à l'origine sur Neo Geo et non sur une Dreamcast capable de faire beaucoup mieux. Plutôt que de pester contre ces limitations, réjouissons nous plutôt de voir un jeu MVS très cher adapté sur Dreamcast, le passant par là-même à un prix abordable !

Les décors sont parfois trop redondants... Mais bon, les boulettes les cachent bien !
Les décors sont parfois trop redondants... Mais bon, les boulettes les cachent bien !

Côté musique, on retrouve de la trance (sorte de techno un peu lente, désolé, je ne suis pas spécialiste), genre que je n'apprécie absolument pas. Vous ne m'en voudrez donc pas de ne pas formuler d'avis sur cette bande son, en dehors du fait que je la trouve trop "molle" pour le genre.
moyen

Fast Striker

Fast Striker est un bon petit shoot. Loin d'être exceptionnel, il souffre d'un manque de finition et surtout d'une esthétique discutable et d'un manque de variété flagrant.

La note : 3/6 (moyen)