Il aura fallu attendre 15 ans pour voir arriver Final Fantasy IV dans une version traduite en français.

Après une version Playstation qui a permit aux joueurs Européen de s'essayer à cette légende du RPG sans avoir recours à l'import, cette version Game Boy Advance apporte pour la première fois le jeu en version entièrement traduite en français, le mettant pour le coup à la portée de toutes les mains.

On passe rapidement sur le scénario, grandiose. Eh oui, Final Fantasy IV est le premier volet de la saga de Squaresoft à proposer un scénario digne de ce nom. Avant c'était très minimaliste :
"- Oh une fée !
- Oui je suis la fée, laisse tomber ta vie actuelle, tes amis et tout pour te lancer dans une quête difficile où tu vas certainement mourrir !
- Pas de problème, je commence par où ?"
Passons...

Final Fantasy IV enfin disponible en français !
Final Fantasy IV enfin disponible en français !

Ici, c'est beaucoup plus mature et épique. Que dire de Cécil, ce chevalier noir au service d'un roi de Baron assoifé de pouvoir qui n'hésite pas à lui faire assassiner femmes et enfants pour assouvir son désir de conquête ; ou de Kain, son ami d'enfance qui restera fidèle au roi alors que Cécil décidera de tout faire pour stopper ce massacre.
Les personnages croisés sont tout aussi profonds : Edward, le roi de Damcyan qui par faiblesse se fait passer pour un barde, et qui doit vivre avec le poids de la mort de sa petite amie et fille de Tellah, un puissant mage, sur la conscience. Ce dernier n'aura de cesse de chercher à se venger de Baron, et ralliera votre cause.

La réalisation est clairement au dessus de celle de la version d'origine sur Super Nintendo. Elle est basée sur la version Wonderwan, sortie un peu plus tôt. La portable de Nintendo étant plus puissante que celle de Bandai, on aurait pu avoir encore mieux, mais la différence est déjà flagrante.
Le système de jeu est toujours le même, avec toujours l'Active Time Battle (ATB), qui utilise le fameux système de tour par tour basé sur des jauges. Chaque personnage que l'équipe dispose d'une barre qui se charge. Une fois à fond, c'est à son tour de jouer.

Côté nouveauté, pas énormément de choses, il faut dire que le jeu d'origine était déjà particulièrement réussi. On trouve donc un nouveau donjon, situé sur la Lune, à la fin du jeu, et qui permet de récupérer des items très puissants et en apprendre encore un peu plus sur le background des protagonistes.

Les graphismes de Final Fantasy IV sont tirés de la version Wonderswan.
Les graphismes de Final Fantasy IV sont tirés de la version Wonderswan.

Par contre, le jeu reste toujours aussi difficile. RPG de 1991 oblige, il conserve un côté très old school qui vous demande de faire un sacré paquet de leveling. Mais le système de combat est tellement dynamique qu'au final on fini par s'y faire sans problème, tant l'aventure est palpitante.
culte, indispensable !

Final Fantasy IV

Cette adaptation Game Boy Advance de Final Fantasy IV permet enfin de jouer à ce monument du RPG en version française. Pour le reste, c'est une adaptation, et ce n'est pas le donjon supplémentaire qui va faire changer les choses.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)