Novembre 99, Bordeaux. Alors que je me prends une douche mémorable, je me précipite vers mon dealer de jeux. On ne m'a pas menti, Final Fantasy VIII est bel et bien disponible, joie ! Je me soulage de 399 F, cours comme un dératé jusqu'à l'arrêt de bus pour tester cette petite bombe. Je rentre, cours dans ma chambre, insère le disque dans ma console et contemple la magnifique introduction..."C'est beaauuuuuu !"

Quand on parle de Final Fantasy VIII, il est monnaie courante de le considérer comme LE tâcheron de la saga. Sakaguchi a-t-il vendu son âme au tout puissant dollar après le succès fulgurant du 7ème volet ? Certainement pas, même si on remarque aisément que le jeu a été calibré pour le marché européen.

L'histoire quant à elle suit les pérégrinations de Squall Lionheart, étudiant introverti et égoïste, à l'université de Balamb, et qui aspire à devenir un membre du Seed, l'unité d'élite de Balamb et de Rinoa (et pas Linoa !) Heartilly, chef d'un groupe de résistants opposé à l'empire de Galbadia, les grands méchants du début du jeu. Comme dans tout Final Fantasy, l'histoire ainsi que les personnages vont se développer et l'enjeu deviendra beaucoup plus important au fil des heures. Le scénario est loin d'être mauvais, mais beaucoup lui reprocheront d'être trop centré sur le couple Squall-Linoa, au détriment des personnages secondaires.

Final Fantasy VIII, un petit canard pas si vilain que ça...
Final Fantasy VIII, un petit canard pas si vilain que ça...

On peut également trouver la love story entre les deux personnages principaux mièvre à souhait (Bande de gamers insensibles ! Avec un peu de bol ça intéressera PEUT ETRE votre copine !) et l'univers SF militaire avec fac volantes (si la mienne pouvait voler loin d'ici...enfin je m'égare !) froid et/ou incohérent. Ce sera en fonction des goûts !

Final Fantasy 8 repose sur un tout nouveau système de jeu, celui des associations. Chaque personnage est associé à une ou plusieurs Guardian Forces, nouveau nom des fameuses chimères à invoquer (dont certaines sont bien connues comme Shiva ou Ifrit), et à des magies.
Ainsi, si un personnage associe par exemple un sort de foudre à "Défense", il sera moins vulnérable à ce sort. Beaucoup ont trouvé ce nouveau système de jeu trop complexe, mais on s'y fait et je trouve qu'il a sa place parmi les meilleurs de la série avec celui des Materia (Final Fantasy 7) et des Espers (Final Fantasy 6). Côté durée de vie vous en aurez pour votre argent, en faisant toutes les quêtes annexes (y compris le jeu de cartes Triple Triad), il vous faudra une bonne centaine d'heures pour en venir à bout.
Excellent !

Final Fantasy VIII

S'il n'est pas LE RPG ultime annoncé, Final Fantasy VIII est un excellent jeu et constitue une excellente entrée en matière pour ceux qui veulent s'initier aux RPG's. Et pour ceux qui l'ont définitivement jeté aux orties à sa sortie, pourquoi ne pas lui donner une seconde chance?

La note : 5/6 (Excellent !)