Fire Mustang est un shoot méconnu édité par Taito. Après une ou deux parties, on comprend pourquoi il n'a pas bénéficié d'une meilleure visibilité dans la mémoire des joueurs.

L'action se déroule durant la Seconde Guerre Mondiale. On pense immédiatement à 1941 de Capcom, mais ici l'ambiance est beaucoup plus réaliste pour ce shoot'em up horizontal.

Une fois la partie lancée, on est agréablement surpris : les scrollings parallaxes donnent au jeu une belle impression de vitesse. En revanche, graphiquement, ce n'est pas terrible et surtout très fade.
De plus, après quelques minutes de jeu, on se rend compte que le level design n'est pas terrible non plus. Les adversaires arrivent pas salves qui se ressemblent, tout comme les différents spirites utilisés pour les vilains.

Fire Mustang sur Megadrive.
Fire Mustang sur Megadrive.

On upgrade son arme avec des power up tout ce qu'il y a de classique, et on peut également lâcher des bombes sous forme de grosses sphères qui partent au quart de tour.
Votre tir principal comprend en même temps un tir secondaire : comprenez que vous tirez à la fois au sol et en l'air.
La difficulté est assez inégale. Tout comme le scrolling, les vagues adverses sont très rapides. Du coup, il n'est pas rare de se bouffer un avion plutôt qu'une boulette.

Les boss ne sont pas impressionnants pour deux sous, et reprennent des techniques déjà vues bien trop souvent. Pas grand chose à ajouter sur ce shoot qui est pratiquement aussi vide que ce test.


Un jeu assez moyen.
Un jeu assez moyen.

à peine moyen

Fire Mustang

Fire Mustang n'est clairement pas un shoot conseillé. Sa seule qualité, c'est son impression de vitesse. Et avec les années, elle en a également pris un sérieux coup de vieux...

La note : 2/6 (à peine moyen)