Geist Force, c'est surtout l'histoire d'un jeu dont le développement a été abandonné et qui s'est vu exhumer quelques années plus tard...

Geist Force : l'histoire de la renaissance



Sur la jaquette, on voit la mention "Sega 1998", ce qui donne la date prévisionnelle de la sortie de Geist Force, à la grande époque de la Dreamcast.

Geist Force sur Dreamcast.
Geist Force sur Dreamcast.

Annulé pour des raisons obscures, le jeu ressortira à la lumière du jour par l'intermédiaire d'ASSEMbler, le modo du forum assemblergames.com. Il est alors décidé de sortir une vraie version physique du jeu. Forcément, les moyens sont très limités et seuls 200 exemplaires seront disponibles sous forme de CD pressé. Les réservations sont alors ouvertes, et le jeu prévu pour l'été 2012. Seulement voilà : aucun prix n'est prévu, il faut seulement s'engager à acheter le jeu lorsque son prix sera officiel !

Certains vont bondir très haut, puis dès qu'il est question d'argent, on se met à lire un sacré paquet de conneries sur les forums. Il faut savoir qu'ASSEMbler a payé quelques milliers de dollars pour récupérer la copie du jeu ; on imagine donc bien qu'il désire retomber sur ses pieds histoire de ne pas tout mettre de sa poche, et que les devis pour le pressage d'un jeu n'arrivent pas aussi vite qu'on le voudrait.

Finalement, le prix annoncé est de $65 sans les frais de port, ce qui est finalement assez honorable pour ce mode de fonctionnement.

Le soucis, c'est qu'une fois les exemplaires reçus, il faut reconnaître que l'ensemble est assez cheap. Le boitier déjà, visiblement acheté au prix le plus bas. Même chose pour l'impression, pas terrible non plus avec sa jaquette tout simple. Peu importe finalement, le CD lui, fonctionne sans problème et dispose d'une gravure sympathique sur sa face avant.

Reste que 200 exemplaires, c'est très faible, et on a vu fleurir ici et là sur le net des annonces à prix exorbitant. On se heurte toujours à la même chose avec le homebrew : les prix montent vite si on n'est pas présent au bon moment. Messieurs les crevards, je vous méprise.


Geist Force : le jeu



Partout sur le net, on ne parle que de l'histoire de la récupération de cette bêta, et surtout du prix des quelques exemplaires commercialisés... Mais et le jeu là dedans ?

Eh bien, à vrai dire, il est assez difficile de formuler un avis puisque le jeu n'a été terminé qu'à 80 ou 85%. Les bugs sont donc très très nombreux et les plantages divers interviennent après seulement quelques minutes passées à trifouiller la manette.

Néanmoins, on peut commencer à se faire un avis. Globalement, le jeu fait penser à un Starfox : on évolue en profondeur dans l'écran en voyant son vaisseau de dos. Il faut alors faire face aux adversaires qui arrivent pas vague. C'est classique, mais finalement agréable. Dommage que l'ombre de Starfox plane sans arrêt dans notre tête, le jeu tenant parfois du plagiat. Il propose tout de même pas mal de choses en plus, avec notamment une destruction du décor beaucoup plus avancée.

Côté scénario, on ne va pouvoir en dire beaucoup, mais le tout ne semble de toute façon pas très intéressant. La vidéo d'introduction n'a pas de son ; on comprend tout de même qu'il est une fois de plus question de sauver le monde.

A priori, le jeu compte 6 niveaux. C'est en tout cas ce que propose le menu de développement au lancement de la galette. On ne peut, une fois de plus, pas vraiment se rendre compte, puisque les derniers niveaux ne sont pas terminés. Dans le dernier, on ne fait qu'avancer dans un univers vide où seules les premières secondes affichent un décor... mais aucun ennemi.

A noter que le jeu, dans cette version, ne fonctionne qu'avec un câble RCA, pas avec une prise péritel, sous peine d'avoir un problème d'écran noir avec seulement le son.
moyen

Geist Force

Geist Force est une curiosité de passionné de la Dreamcast, voir une pièce de choix pour les collectionneurs de la console de Sega. Pour les autres, le jeu est à un stade trop peu avancé dans son développement pour permettre de réellement jouer.

La note : 3/6 (moyen)