Goldeneye a marqué la plupart des joueurs qui s'y sont essayés sur Nintendo 64. Voir arriver un remake sur Wii est à la fois excitant et intimidant, principalement parce que ce n'est plus Rare qui est aux commandes.

Lors de la découverte du jeu, j'ai éprouvé une belle bouffée de nostalgie : les souvenirs ont afflué dans ma mémoire, me permettant de progresser avec un sourire allant d'une oreille à l'autre et presque une petite larme qui me coulant au coin de l'oeil...

Mais rapidement, je m'aperçois que les développeurs de chez Eurocom ont pris pas mal de libertés avec le matériel d'origine. On commence par crier au scandale, puis on finit par se dire que c'est une excellente chose.

Goldeneye 007 sur Wii.
Goldeneye 007 sur Wii.

On retrouve donc les ingrédients qui ont fait à la fois le jeu et le film, mais il est bien difficile de donner la ligne de conduite qui a animé la création du jeu : hommage ? Remake ? Libre adaptation ? C'est un peu tout cela en même temps, en fonction de la mission, et même un peu en fonction de la vision du joueur.
C'est en tout cas une refonte au niveau de la licence James Bond, puisque l'on retrouve Daniel Craig et que même la bande originale a été rejouée.

C'est un fait que Goldeneye premier du nom a marqué le monde du FPS console, pour la simple et bonne raison qu'il ne suffisait pas de rentrer dans le tas, mais surtout de faire preuve de finesse. Sans parler des différents objectifs à remplir afin de compléter la mission comme il se doit.
Certes, de nos jours, cela apparait comme très classique, mais à l'époque ce n'était pas du tout le cas. Il est donc dommage de constater que cette nouvelle version cède aux sirènes parfois trop faciles des scripts si chers à des millions sellers comme Call of Duty. On y perd cette âme que la version Rare avait.
Exit donc les multi-objectifs, place à un déroulement beaucoup plus balisé et fermé.

On se retrouve donc avec un FPS simple et efficace, mais sans plus. Pire, la maniabilité est assez particulière, tant à la Wiimote qu'au Classic Controller.
La réalisation est acceptable, mais j'ai assez souvent pesté au niveau des headshots : ce que je trouvais particulièrement grisant dans l'épisode Nintendo 64, c'était de se faufiler, Walter P99 et silencieux en main, et balancer des balles bien placées sans se faire repérer. Ici, les headshots ne fonctionnent pas forcément bien, lançant des alertes qui nous font basculer en mode "FPS de bourrin" qui lui font perdre une bonne partie de son intérêt.

Plus une révision qu'un remake, tout en gardant une belle partie d'hommages.
Plus une révision qu'un remake, tout en gardant une belle partie d'hommages.

La durée de vie est plutôt bonne, avec environ 10 heures de jeu pour en voir le bout.
Dans tous les cas, ça m'a donné envie de rejouer à l'opus original sur Nintendo 64.
moyen

Goldeneye 007

Goldeneye 007 sur Wii est assez moyen. Pour les fans du genre, il pourra constituer un bon petit jeu. Quand à la comparaison avec le hit de Rare, on repassera.

La note : 3/6 (moyen)