Herc's Adventures, ou Hercules no Daibouken dans sa version japonaise, est un petit bijou piochant à la fois dans le beat'em all que dans l'aventure ou le RPG.

Il faut l'avouer, à la fin des années 1990, Lucas Art change de politique. L'entreprise qui n'utilisait pas ses licences cinématographiques phares (Star Wars et Indiana Jones en tête) au début de sa vie ne jure plus que par ça à l'aube des années 2000.

Heureusement, de temps en temps les nostalgiques que nous sommes peuvent verser leur petite larme en voyant sortir des perles comme Herc's Adventure, digne héritier de l'humour à la con des Monkey Island et autres Day of the Tentacle.

Herc's Adventures sur Playstation.
Herc's Adventures sur Playstation.

Le style est en revanche très différent. On se retrouve avec un jeu d'action en vue du dessus où il va falloir tracer son chemin parmi des hordes d'adversaires. Le tout est donc largement inspiré de titres comme Zombies Ate My Neighbors ou encore La Légende de Thor sur Megadrive.
L'humour est omniprésent, et le style graphique fait clairement penser à de la BD.

Du coup, ce n'est pas que de l'action pure, il faut également procéder par ordre. Ainsi, pour pouvoir débloquer certains accès, il vous faut effectuer certaines actions et surtout chercher et explorer. Le jeu étant assez avare en guidages et autres astuces pour progresser, on est assez déstabilisé durant les premières parties.
De même, on dispose d'une barre de vie, mais une fois qu'elle est à zéro, on ne perd pas encore, on est juste envoyé dans les enfers. Le tout sera d'en sortir, une fois de plus par la force. Plus on meurt, plus on se retrouve profondément enfoui dans les enfers, et en sortir devient rapidement très difficile, d'autant qu'après cinq morts, c'est la fin de la partie.
Excellent !

Herc's Adventures

Herc's Adventures est une perle trop méconnue de la Playstation (et également sorti sur Saturn). Son humour et sa profondeur de jeu en font une sacrée valeur sûre !

La note : 5/6 (Excellent !)