Dans la famille des jeux totalement obscurs sortis uniquement au Japon sur Playstation, Hermie Hopperhead se pose là.

Tout commence par un joli dessin animé où l'on rencontre Hermie, le héros du jeu, qui va se retrouver projeté dans une dimension parallèle en passant... par une poubelle.

On se retrouve ensuite sur une map typique des jeux de plate-formes. On lance le niveau, et on découvre alors un jeu en scrolling horizontal entièrement en 2D. Ce côté très old school tranche radicalement avec ce que l'on est alors en passe de voir sur une Playstation qui ne jure plus que par la 3D.

Hermie Hopperhead sur Playstation.
Hermie Hopperhead sur Playstation.

Ce qui interpelle ensuite, c'est le gameplay. Bien entendu, vous pouvez sauter sur les adversaires pour les flinguer, mais vous trouvez également des petits oeufs qui, une fois que vous les avez touchés, prennent vie et se mettent à vous suivre. Et c'est là tout l'intérêt de Hermie Hopperhead.
Dans ces oeufs, on trouve plusieurs types d'animaux : poule, tortue, pingouin et même un petit dragon. En fin de niveau, vous devez partager votre butin d'étoiles récupérées (un peu comme les pièces dans Mario) afin de faire monter le niveau de vos personnages, qui deviendront alors plus efficaces contre les adversaires.

Vos petits animaux vous suivent, mais en appuyant sur triangle vous pouvez également les laisser vaquer à leurs occupations : ils vont alors se balader dans l'écran, flinguer des monstres et chopper les étoiles pour vous. La vie est belle ? Pas totalement, car lorsque vous vous faites toucher, vous perdez un petit animal. Si vous vous faites toucher alors que vous les avez relâchés, vous devenez extrèmement vulnérable et une seule touchette adverse vous enverra ad patrès.

Durant les niveaux, on trouve également des panneaux vous indiquant que vous pouvez utiliser vos animaux de façon différente, vous permettant de les transformer en plate-formes ou autre, débloquant ainsi le passage.

La 3D fait tout de même quelques apparitions, sous forme de niveaux bonus dans lesquels il est toujours question de récupérer des étoiles, mais cette fois sous un angle de vue différent.

Au final, le jeu est mignon tout plein, mais manque sérieusement de variété, si bien qu'après quelques niveaux (le jeu en compte une petite centaine), on commence à sentir peser le côté trop redondant du titre. C'est dommage, car il avait un bon potentiel.
moyen

Hermie Hopperhead - Scrap Panic

Hermie Hopperhead est très peu connu, mais ce n'est malheureusement pas la petite perle oubliée fleurant bon le old school que l'on aurait pu espérer. C'est un petit jeu de plate-formes sympathique, mais sans plus.

La note : 3/6 (moyen)