Hit Z Road vous propose de partir pour un road trip avec plein de zombies. Avouez que ça donne envie, non ?

My Zombie Game


Quand on voit la boite, je ne sais pas pour vous, mais pour moi qui suis un nostalgique des points & clics de Lucas Arts sur PC, je ne peux pas m’empêcher de penser à Hit The Road, le premier Sam & Max. On y retrouve cette patte graphique très américaine.

Toutefois, la ressemblance s’arrête là, puisqu’ici, il est question de zombies, partout, et de traversée des Etats-Unis.

La matériel de Hit Z Road


Quand on ouvre la boite, cela change de ce que l’on connaît chez l’éditeur, les Space Cowboys.

D’habitude, on a un thermoformage soigné, mais là on n’a que tout un tas de pions en cartons, de dés et de meeples que l’on va devoir ranger en vrac dans la boîte. Pas grave, on sortira quelques sachets zip.

Le plateau d'enchères.
Le plateau d'enchères.

Pourtant, quand on y regarde de plus près, on découvre que l’ensemble fourmille de détails qui font de Hit Z Road l’un des jeux de société au matériel le plus inspiré, et finalement le plus soigné que l’on ait vu depuis longtemps.

C’est un peu comme si le jeu avait été fabriqué à partir de bric et de broc trouvé ça et là sur la route, au gré du road trip, au milieu d’un monde apocalyptique visiblement nostalgique de la grandeur passée des amériques.

Les cartes sont vieillies, et toutes marquées. Ce n’est pas un problème, car elles sont tirées au hasard. Les pions (d’essence, de munitions ou d’adrénaline) font penser à des vieilles capsules de bière ou de soda.

Les meeples humains sont classiques, mais on trouve également des meeples zombies particulièrement imaginatifs ! Les dés spéciaux sont en bois, ce qui n’est pas très banal non plus. Enfin, les cartes sont richement et magnifiquement illustrées.

Malgré qu’il y ait relativement peu de matériel, Hit Z Road se révèle donc très immersif dans son thème.

Vos pions, et vos ressources.
Vos pions, et vos ressources.

Principe de jeu


En schématisant à outrance, Hit Z Road est un jeu de cartes. Mais ce serait très réducteur de le voir uniquement comme ça.

Chaque joueur commence avec un groupe de cinq humains et un nombre fixe de ressources : essence, munition et adrénaline.

Au début du tour, on commence par tracer le chemin, qui correspond à plusieurs lignes de deux cartes. A son tour, chaque joueur devra choisir l’une de ces lignes, qui correspond à un chemin, et devra résoudre les deux cartes.

Forcément, ces chemins ne sont pas tous aussi intéressants ! C’est pour cela qu’un système d’enchère se met en place : chaque joueur va miser ses ressources pour définir l’ordre du tour. C’est insidieux au possible, puisque ce sont ces ressources qui vous permettent de survivre !

Une fois l’ordre des joueurs défini, chaque joueur va devoir résoudre chacune des deux cartes qui constituent son chemin.

Le plateau de jeu, avec les différentes routes à prendre.
Le plateau de jeu, avec les différentes routes à prendre.

La résolution d’une carte se fait en trois temps :
Récupérer de nouvelles ressources (essence, munitions ou adrénaline).
Appliquer un effet spécial de la carte. Un effet qui peut être positif ou négatif, bien entendu.
Combattre les zombies sur la carte

Cette dernière action est la plus intense. Elle peut toutefois être évitée en se barrant. Pour cela, on défausse deux jetons d’essence. Dans ce cas, on ne pourra pas toucher les points que valent la carte.

Si on décide de combattre, on prend alors autant de meeples zombies que le mentionne la carte. On peut choisir de défausser un ou plusieurs pions munitions pour tirer dans le tas. Chaque munition défaussée vous permet alors de jeter deux dés. Chaque résultat affichant une cible tue un zombie.

Ensuite, vous lancez autant de dés que de personnages dans votre groupe. Les résultats des dés sont alors beaucoup plus flippants :
Une cible tue un zombie,
Un éclair permet de tuer un zombie si on décide de défausser une ressource de type adrénaline,
Une tête de mort tue un personnage de votre groupe, sauf si vous défaussez une adrénaline

Autant vous dire que les combats sont épiques, parfois très liés à la chance, mais c’est un peu normal avec des zombies, non ?

Les meeples zombies et les dés de combat.
Les meeples zombies et les dés de combat.

C’est fun, et puis il y a des zombies


Ben oui, c’est toujours plus fun quand il y a des zombies non ?

Le tout, c’est d’arriver en vie à la fin de la partie. Et déjà, rien que ça, ce n’est pas gagné. Si on n’y parvient tant bien que mal, on compte ensuite les points des cartes que l’on a récupéré au gré de la partie. A cela s’ajoutent des bonus liés à vos talents de gestionnaire : qui a le plus de personnages restants, qui a le plus de telle ou telle ressource, etc.

Je ne vous ai pas donné tous les détails : notamment le fait que certaines cartes vous permettent d’ajouter des écussons qui seront parfois positifs, parfois négatifs. De plus, au gré de la partie, les cartes sont de plus en plus difficiles, si bien que des hordes de zombies vous demanderont d’ajouter des dés rouges. Ces dés rouges font très peur, car ils ont une face avec une tête de mort où même une adrénaline ne vous permettra pas de sauver le pauvre personnage de votre équipe qui a été mordu !

De 1 à 4 joueurs, c’est parfaitement équilibré


Comme toujours avec les Space Cowboys, Hit Z Road est parfaitement équilibré. On passe rapidement sur la partie solo qui permet d’en comprendre le fonctionnement, pour apprécier le fait que le jeu modifie son matériel en fonction du nombre de joueurs. Du coup, même à deux, c’est un délice !

Toutefois, quelques parties sont nécessaires pour bien comprendre le principe d’enchères au début de chaque tour. Car ceux qui veulent toujours avoir le dernier mot se retrouveront très rapidement sur le carreau, car en manque des ressources nécessaires à leur survie.

Des jetons qui peuvent être des bonus... ou des malus.
Des jetons qui peuvent être des bonus... ou des malus.

Un jeu qui pourra diviser


Hit Z Road a un peu le cul entre deux chaises. D’un côté, avec son côté immersif et ses dés laissant une grande part à la chance, il s’adresse à un public plus léger, plus familial, plus orienté améritrash.

D’un autre côté, avec son système d’enchères, de choix du chemin et de gestion des ressources, il peut également s’adresser à un public plus confirmé, qui aime gérer et planifier les choses. Un public plus habitué aux jeux à l’allemande. Le problème, c’est que ce public est parfois allergique au dés, et au hasard qui en découle.

Il faut donc prendre Hit Z Road pour ce qu’il est : un jeu fun, avec sa stratégie et son côté chaotique, le tout au service de la décontraction entre les joueurs.


Hit Z Road, un jeu pour 1-4 joueurs de Martin Wallace, édité par Space Cowboys pour des parties d'environ 30-60 min.
Age conseillé : 12+.
culte, indispensable !

Hit Z Road en quelques mots

Hit Z Road est excellent, tant dans ses mécaniques que dans son thème, son humour et dans sa rejouabilité. Un must.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)