Adapter Image Fight sur Nes et Famicom, ce n'est vraiment pas évident. Pourtant, malgré ces limitation, Irem nous propose un excellent shoot.

Image Fight est surtout connu pour son adaptation sur PC Engine. Pourtant, quelques mois avant, une version Famicom voit le jour.

Forcément, cela n'a pas grand chose à voir avec la version arcade ou avec la version PC Engine. Pourtant, le jeu n'est clairement pas dénué de qualité.
Ceux qui connaissent bien le jeu d'origine seront très étonnés de voir sa cadence très ralentie. Une fois cette mauvaise surprise passée, on se rend compte qu'Irem a fait cela pour améliorer son jeu.
On pourrait se poser des questions sur l'intérêt d'un tel portage. La Famicom est en position d'hégémonie au Japon, et les japonais sont très friands ce genre.

Image Fight sur Famicom.
Image Fight sur Famicom.

Cet rythme plus lent fait pas mal baisser le niveau de difficulté... Mais que l'on ne s'y trompe pas, les adversaires restent coriaces, et certains proposent même des tirs assez originaux pour vous déstabiliser et vous faire toucher. Cela est immédiatement sanctionné par une mort immédiate et un retour au checkpoint précédent.
Dans tous les cas, on est loin de la difficulté légendaire de Image Fight en version originelle.

Graphiquement, c'est assez détaillé, tant au niveau des décors que des adversaires. Plus sympa encore, le scrolling n'en pâti jamais, tout est toujours assez lent, mais très fluide. En revanche, on regrettera l'absence de décor de fond, et ce dès la fin du premier niveau. La musique est excellente et colle bien à l'action.
Le principal regret que l'on puisse avoir, c'est que ce jeu n'est jamais sorti en Europe.


Une très belle adaptation qui sait tenir compte des limitations techniques de la console.
Une très belle adaptation qui sait tenir compte des limitations techniques de la console.

Excellent !

Image Fight

Certes, cette version d'Image Fight sur Famicom / NES n'a plus grand chose à voir avec la version arcade ou même PC Engine. Pourtant, le jeu se veut très bien adapté. Reste la difficulté revue à la baisse qui fera crier les puristes au scandale.

La note : 5/6 (Excellent !)