Derrière ce nom quelque peu abstrait se cache un cross over mettant en scène les héros du magazine Jump. Des jeux très courants au Japon, mais qui arrivent très rarement dans nos contrées.

A la base, on a une version japonaise nommée J-Stars Victory VS. Cette version "+" est donc retouchée pour le marché occidental.

Alors, il faut le dire tout de suite, le jeu - tout comme tous les jeux de ce type - mise essentiellement sur le fan service pour faire mouche. Imaginez donc : Luffy de One Pièce, Naruto, Hokuto No Ken (Ken Le Survivant), Dragon Ball, Les Chevaliers du Zodiac, Bleach.... Avouez que ça fait rêver de retrouver tous ces personnages dans un jeu de baston non ?

J-Stars Victory VS+ sur PS Vita.
J-Stars Victory VS+ sur PS Vita.

Le jeu reprend le principe de Jump Ultimate Stars, sorti en 2006 sur Nintendo DS. Les années et le support ayant changés, on passe de la 2D vue de côté en une 3D plus commune. Et déjà, certains vont affirmer que c'est un peu dommage, surtout quand on voit une gestion de caméra aussi désastreuse en 2015.

On dispose donc d'une cinquantaine de personnages qui vont se friser joyeusement dans une bonne dizaine d'arènes. Au passage, les personnages sont les mêmes qu'au Japon, ce qui n'a pas été une partie de plaisir quand on sait que les droits sont disséminés entre de nombreux éditeurs chez nous, ce qui n'est pas le cas au Japon.

Le gameplay est assez basique, et parfois même approximatif. Il faut surtout y jouer à plusieurs, car en solo, l'aventure est soporifique à souhait. Il faut dire que J-Stars Victory VS+ lorgne grandement sur un certain Super Smash Bros... Pas étonnant qu'il faille y jouer à plusieurs pour vraiment y prendre plaisir.

Dommage, parce que le jeu à plusieurs, sur PS Vita, c'est pas évident. On peut heureusement y jouer à plusieurs en réseau local - jusqu'à 4. Ou encore en ligne.
moyen

J-Stars Victory VS+

J-Stars Victory VS+ propose un nombre impressionnant de grands héros de manga de toutes les époques. Toutefois, c'est une fois de plus son fan service qui le sauve, car le jeu accuse de nombreux défauts.

La note : 3/6 (moyen)