Les joueurs ayant sévi sur PC pendant les années 1990 se rappelleront certainement de Jazz, ce lapin vert qui avait apporté un peu de fraicheur au monde de la plate-forme sur PC. Cette version Game Boy Advance tente de relancer le mythe, sans trop vraiment savoir comment s'y prendre.

C'est à Epic Megagames que l'on doit Jazz JackRabbit. Distribué en shareware, le jeu a connu de belles heures de gloire, la plupart des joueurs de l'époque ayant pu s'essayer gratuitement aux premiers niveaux du jeu. Si sur consoles le genre plate-forme est particulièrement bien représenté, ce n'est absolument pas le cas sur PC, où les difficultés de programmation ont longtemps posé problème au niveau des scrollings horizontaux.

Le jeu manquait certainement d'inspiration, puisant ses sources très prévisiblement dans les Mario et surtout Sonic. Sauf que cette fois, notre petit lapin dispose d'armes avec lesquelles il peut canarder à tout va.

Jazz Jackrabbit sur Game Boy Advance.
Jazz Jackrabbit sur Game Boy Advance.

Si la recette a fait des miracles sur PC, la donne est totalement différente sur une Game Boy Advance où le genre est sur-représenté. C'est à Jaleco que l'on doit ce retour. Notre lapin s'apprête à vivre des jours heureux durant une retraite bien méritée quant son responsable lui demande d'accomplir une dernière mission d'importance. La carotte ? Une planète où il fait bon vivre, rien que ça ! On retrouve donc l'humour de la série et la vénalité légendaire de son héros principal. Le jeu est donc une réelle suite plutôt qu'une adaptation des deux opus originellement sortis sur PC.

On retrouve rapidement ses marques, avec le principe d'armes qui fait plus ressembler le jeu à un run'n gun qu'à un pur jeu de plate-formes. Ces dernières sont tout de même présentes et, grâce à vos oreilles tourbillonnantes, vous pourrez atteindre des crêtes assez éloignées.
Les niveaux traversés sont assez variés, mais on sent un certain côté old school dans le gameplay et surtout dans le level design qui ne plaira certainement pas à tout le monde.
De plus, la bonne vingtaine de niveaux se traversent très vite, faisant de Jazz JackRabbit un jeu assez court... Finalement comme beaucoup de représentants du genre sur la portable de Nintendo.


On est loin derrière la version PC...
On est loin derrière la version PC...

moyen

Jazz JackRabbit

Jazz JackRabbit sur Game Boy Advance pourra faire plaisir aux nostalgiques. Les autres y trouveront un jeu de plate-forme / action assez satisfaisant, malgré une durée de vie très courte.

La note : 3/6 (moyen)