Fer de lance du CDI lors de sa sortie, Kether n'a jamais réussi à vraiment faire décoller les ventes. Peut être tout simplement parce qu'il est plus que moyen ?

L'intro n'est qu'une succession d'images plus ou moins rapprochées, vous mettant dans l'ambiance du jeu. Le principe est simple, on aurait certes apprécié une vraie vidéo mais le rendu n'est finalement pas si mal.
Vous êtes Melkior, le fils de Enoy, et devez aller sauver la princesse de la Sagesse, Eta Carène, à bord de votre vaisseau. C'est ultra cliché, mais peu importe.

Pour jouer, vous devez d'abord choisir un temple, qui sert de niveau. Ces derniers se décomposent en deux parties.
La première est la phase de shoot'en up que tout le monde connait s'il a entendu parler du jeu. L'autre partie fait plus penser à un jeu d'aventure avec des énigmes.

Kether, fer de lance lors de la sortie du CDI.
Kether, fer de lance lors de la sortie du CDI.

Lors des phases de shoot, vous en prenez plein les mirettes. Pour un jeu sur CDI, on est clairement sur le dessus du panier. La 3D est précalculée, comme dans Silpheed sur Mega CD, ce qui permet un excellent rendu.
Corolaire de cette technique, vous êtes sur des rails, et vu que les développeurs du jeu sont loin du savoir-faire de Game Arts, le résultat est beaucoup plus discutable. En effet, vous ne pouvez pas tirer (alors que les autres ne s'en gênent pas), et devez vous contenter d'éviter les tirs ennemis et les objets du décors... Et comme les rails vont un peu dans tous les sens, on ne sait pas trop où se mettre, obligeant certains passages à être connus par coeur.
Si en plus vous êtes comme moi et ne supportez pas les directions inversées hauteur / descente, vous allez vite pester.

Une fois le passage shoot réussi, vous entrez dans le temple en lui-même. Après avoir résolu une énigme pour y entrer, vous devez passer votre temps à en résoudre d'autres pour progresser, et finalement recevoir une partie de l'énigme qui vous permettra d'ouvrir les portes du dernier temple.
C'est assez sympathique, mais totalement en rupture avec les phases de shoot. Cela vient de la politique du CDI qui se veut une machine pour toute la famille, mais là, cela prouve juste que le jeu ne conviendra à personne, puisque les fans d'action s'emmerderont ferme dans les passages réflexion et inversement pour les amateurs de triturage de méninges.
moyen

Kether

Largement mis en avant à la sortie du CDI (on se souvient les concours dans l'émission Micro Kids), Kether n'est qu'un jeu plus que moyen au gameplay inégal et surtout bancal.

La note : 3/6 (moyen)