Portrait craché de Marty McFly, le Kid Chameleon se donne pour mission de rétablir l’ordre dans.. un jeu vidéo !

A force de vouloir créer des jeux de plus en plus réalistes, des développeurs en herbe ont créé Wild Side, une véritable attraction des salles d’arcades où le joueur est plongé à l’intérieur du jeu. Le problème étant qu'il est devenu tellement réaliste que le grand méchant (le dénommé Heady Metal) capture tous les gamers qui n’auraient pas réussis à le terminer. C’est ici que l’on intervient, contrôlant le Kid Chameleon et prêt à tout pour venir à bout de ce foutu jeu et à enfin botter le train à ce vilain, youhou !

Le scénario ne vous a pas convaincu ? Rassurez-vous le principal atout de ce jeu d’action est son gameplay. En effet le Kid Chameleon a la possibilité de revêtir 8 tenues lui donnant, chacune d’entre-elles, des pouvoirs et actions propres. Par exemple la tenue « samouraï » lui donnera la possibilité d’utiliser un katana et de sauter plus haut que la normale, la « rhino » la capacité de charger et de casser les murs ou encore l’habit « super héros » qui nous permettra de faire une toupie et ainsi de se déplacer aisément dans les airs.

En chevalier vous pouvez escalader les murs.
En chevalier vous pouvez escalader les murs.

Le deuxième point fort du titre est la non linéarité des niveaux. Et plus des tiers chemins, selon la tenue portée vous pourrez accéder à de nouveaux passages permettant un accès plus facile à la fin du stage. Et il vous arrivera même souvent de ne pas le finir parce que vous aurez emprunté un téléporteur ! Ces téléporteurs ressemblent un peu aux warp zones de Mario. Lorsque vous en empruntez un vous arrivez dans une petite zone où vous pouvez récolter une tenue assez rare, puis repartir dans la continuité du jeu en arrivant directement au prochain niveau. C’est un peu un paisible raccourci à bonus si vous voulez.

A part ça votre principal objectif restera de tuer les ennemis qui gênent votre progression et parcourir les niveaux dans un temps limité. Tiens, tant qu’on est dans les limitations autant parler des musiques, car là aïe aïe aïe ce n’est pas super. Le thème principal est plutôt réussi et donne du tonus lorsque l’on tombe dessus mais à part ça, ça reste est très moyen ; à l’inverse les graphismes sont assez réussis et c’est leur diversité qui fait leur force (forêt, neige, grotte, …). Un titre assez joli donc mais qui ne fait pas d’ombre coté sonore aux autres hits de la console.
Excellent !

Kid Chameleon

S’il ne casse pas la baraque, Kid Chamaleon reste tout de même un jeu sympathique à jouer grâce en grande partie à son agréable gameplay et à sa difficulté bien dosée. Parfois même vous rirez en voyant à quel point les développeurs ont été sadiques dans la mise en place des pièges et pleurez en vous disant qu’il n’existe ni cheat ni password pour revenir au niveau où vous avez perdu votre dernier continu..

La note : 5/6 (Excellent !)