Adapter un jeu à la Dead To Rights sur Game Boy Advance n'est pas une mince affaire. Pourtant, ce Kill Switch version portable se laisse jouer.

C'est la filiale américaine de Namco qui s'occupe de gérer l'adaptation portable du titre, en même temps que d'autres grands noms de la firme comme Dead To Rights et I-Ninja.

Déjà, vu la qualité plutôt moyenne des versions Playstation 2 et Xbox, on était en droit de se poser des questions sur l'intérêt d'une telle conversion. Au final, le titre a au moins le mérite de proposer un gameplay assez peu courant sur Game Boy Advance : le jeu de tir à la troisième personne.

Kill Switch, étonnant FPS sur Game Boy Advance.
Kill Switch, étonnant FPS sur Game Boy Advance.

Kill Switch GBA est tout en 3D. Alors forcément, ça pique un maximum les yeux. En revanche, le frame rate, bien que poussif, ne gène pas trop.
On se déplace comme dans un doom-like : la croix permet d'avancer et straffer tandis que les boutons L et R permettent d'orienter la vue de droite à gauche et de haut en bas. Un bouton pour tirer, l'autre pour effectuer une action, et nous voilà partis.

La palette de mouvements est assez étoffée, avec notamment la possibilité de se coller contre un mur ou de tirer à l'aveuglette.
Dans ce Kill Swtich, mieux vaut progresser à couvert. L'action y est très lente, mais c'est certainement pour vous permettre de vous y retrouver dans les boutons. Forcément, ça passe ou ça casse. Il faut toutefois persévérer un peu, car après quelques temps on se fait plutôt bien à cette maniabilité du pauvre. Reste le rythme de jeu très lent qui en rebutera plus d'un.
à peine moyen

Kill Switch

Kill Switch sur Game Boy Advance tente de poser tel quel les mécanismes de gameplay d'un jeu de tir à la troisième personne. Avec les capacités très réduites de la GBA, le pari est plutôt réussi, en revanche, cela tient plus de l'exercice de style que du jeu puisque le fun n'est pas vraiment présent.

La note : 2/6 (à peine moyen)