Le deuxième épisode de Killzone m'avait plu, mais sans plus. Avec ce troisième opus, j'étais assez dubitatif. Pourtant, après seulement quelques minutes de jeu, j'étais conquis. Les équipes de Guerilla ont fait du beau boulot et ont corrigé la plupart des soucis de leur précédent travail.

Les derniers FPS sorti ne m'ont pas spécialement marqués : Medal Of Honor bénéficiait d'une ambiance réussie doublée d'un sujet original, mais souffrait de sérieux défauts de scripts venant briser l'immersion. Quant à cette grosse sortie FPS qu'était Black Ops, ce n'était qu'un pétard mouillé : scénario moyen (même si pour une fois compréhensible) et surtout une action soutenue mais finalement très convenue. Bref, une fois la console éteinte, on oublie le jeu.

Pour le coup, je l'ai trouvé très sucoté vis à vis des critiques comme des chiffres de vente. Pour Killzone 3, la donne me semble radicalement différente.
Premièrement, on peut parler du scénario. Les développeurs annoncent avoir été influencés par Uncharted 2. Sans pouvoir être comparé à la puissance narrative du hit de Naughty Dog, Killzone 3 sait proposer une trame scénaristique vraiment réussie. C'est bien simple, on accroche à cette histoire pourtant très classique dans ses mécaniques.

Killzone 3 sur Playstation 3.
Killzone 3 sur Playstation 3.

Cette réussite vient certainement du fait que les scénaristes ont su poser leur histoire selon deux niveaux. A grande échelle, on trouve un combat entre deux nations qui n'est pas sans faire des parallèles avec l'histoire du XXème siècle que nous connaissons, et qui fait réfléchir, par extension.
Face à ces événements trop grands pour nous autres petits humains, on peut suivre et s'identifier aux différents protagonistes, avec des parties du scénario à échelle humaine. Cette empathie trop peu croisée dans les jeux vidéo est à souligner.

Deuxièmement, il y a le gameplay. Le second avait marqué par une ambiance de guérilla urbaine très réussie mais parfois trop brouillonne. Dans Killzone 3, on retrouve cette ambiance, mais avec cette fois une précision accrue, qui permet de mieux se sentir maitre de la situation. De toute façon le jeu vous impose de procéder prudemment, sous peine de voir apparaitre le fatidique Game Over.

La mise en scène est également très réussie. Certes, certaines réactions des personnages sont stéréotypées, mais le tout prend plutôt bien. De plus, les situations sont vraiment variées, on prend part à un grand nombre de combats, et ce de façon vraiment très diverses. On procède la plupart du temps à pied, mais l'aventure vous fera essayer bon nombre de véhicules et autres choses venant briser la monotonie que l'on trouve trop souvent dans le genre.

Une réalisation à la hauteur, mais surtout une mise en scène qui tient la route.
Une réalisation à la hauteur, mais surtout une mise en scène qui tient la route.

Au niveau de la durée de vie, le mode solo n'est pas très long : comptez environ 7 heures pour en faire le tour. C'est court, mais ce mode ne souffre d'aucun temps mort.

L'autre chose qui a marqué lors de la sortie du jeu, c'est sa possibilité d'être joué au PS Move. Le résultat ne m'a pas convaincu. Sans être catastrophique, je l'ai trouvé finalement assez peu précis ; on a moins l'impression de maitriser, ce qui casse un peu le plaisir de jeu. Avec un peu d'entrainement, je pense que cela doit changer l'expérience de jeu.
Bien entendu, il est possible de jouer à la manette, ce qui est à mes yeux plus pratique, le Move n'étant qu'un gadget mis en avant par les marketeux de Sony. Le jeu étant clairement pensé pour être joué à la manette.
Excellent !

Killzone 3

Killzone 3 est l'un des meilleurs FPS de la console. Vous savez ce qu'il vous reste à faire...

La note : 5/6 (Excellent !)