Après avoir surpris tout le monde en proposant une console portable, SNK doit prouver le bien fondé de sa nouvelle machine. Quoi de mieux que de proposer une adaptation du mythique King of Fighters ?

Adapter un jeu de baston 2D sur une console portable noir et blanc ne disposant que de deux boutons d'action peut paraitre impossible. Essayer Street Fighter 2 ou les différents Mortal Kombat sur Game Boy permet de douloureusement s'en rendre compte.

Tout se base sur King Of Fighters, avec une forte influence des premiers épisodes. Les équipes ont largement été chamboulées, et leur nombre a été revu à la baisse, puisque nous n'avons plus que quatre équipes principales. Au fur et à mesure, vous pourrez débloquer de nouveaux personnages.

King Of Fighters R1, pari russi !
King Of Fighters R1, pari russi !

Graphiquement, on reconnait bien les personnages charismatiques de la série. Pour mieux coller à leur adaptation sur portable, les protagonistes ont été retouchés, le tout dans une représentation en SD plutôt agréable à l'oeil.
Le jeu est très lisible, puisque les tons de gris utilisés pour les personnages sont plus foncés que les tons des décors. Le résultat permet une bonne lisibilité.
La musique est une version simplifiée des thèmes que les amateurs reconnaitrons. C'est assez efficace.

Le gameplay est étonnant. Les coups sortent bien, et c'est un vrai plaisir que de retrouver les attaques de chacun de ses persos préférés. Les quarts de tour sont très facile à faire, grâce au stick si sympa de la NeoGeo Pocket, repris à la NeoGeo CD.
On ne dispose que de deux boutons : un pour le coup de pied, et un autre pour le coup de poing. Du coup, cela limite énormément le gameplay et les enchainements à réaliser.
bon petit jeu

King Of Fighters R1

King of Fighters R1 prouve qu'il est possible de faire un bon jeu de baston sur console portable. Le tout est forcément plus limité que sur console de salon, mais reste particulièrement agréable à jouer.

La note : 4/6 (bon petit jeu)