Quatre ans après Lara Croft and the Guardian of Light, notre belle aventurière revient triturer nos neurones et notre dextérité.

Retour à la 3D isométrique


Comme son nom l'indique, le jeu n'est pas un Tomb Raider. Toutefois, on y retrouve tous les éléments de la licence, à commencer par sa charismatique héroïne.

L'action se déroule cette fois en Égypte, où vous allez devoir faire face au dieu Seth, libéré par inadvertance par Carter, le binome de Lara dans cet épisode.

Retour de Lara en 3D isométrique.
Retour de Lara en 3D isométrique.

A deux, c'est mieux


Car c'est justement sur ses deux protagonistes que Lara Croft and the Temple of Osiris pose les bases de son gameplay.

Nos deux héros vont devoir s’entraider pour pouvoir traverser les niveaux et faire face au vilain et pernicieux dieu égyptien.

Chaque personnage est complémentaire, vous forçant à jouer réellement ensemble pour profiter pleinement de ce jeu coopératif.

Une histoire plutôt agréable à suivre.
Une histoire plutôt agréable à suivre.

A noter qu'il est même possible de jouer à quatre en même temps. C'est alors un peu le bordel, mais finalement encore plus fun.

Une suite tel quel


Vous aviez aimé le premier épisode ? Vous allez certainement bien aimer celui-ci également !

En revanche, s'il vous avait laissé de marbre, vous pouvez passer votre chemin, Lara Croft and the Temple of Osiris reprend la recette du premier opus et l'applique à la lettre.

C'est la coopération entre les joueurs qui donne au jeu tout son cachet.
C'est la coopération entre les joueurs qui donne au jeu tout son cachet.

Il est donc important d'y jouer au moins à deux pour pouvoir réellement en profiter. Seul, c'est vite galère, et surtout, on rate ce qui fait tout le sel du jeu, à savoir la discussion entre les joueurs pour résoudre les énigmes.

Une action très variée


Si le jeu joue régulièrement la carte de la réflexion et de l’entraide, il va également vous demander de la dextérité lors de phases de plateformes parfois exigeantes ou encore de phases de gunfight nerveuses et plutôt efficaces.

Le soucis, c'est que la 3D isométrique se prête souvent mal à ce genre d'exercice, et vous fera régulièrement pester.

Ce problème, déjà largement constaté dans le premier épisode, n'est pas corrigé ici.

En revanche, l'utilisation d'amulettes récupérées dans les niveaux vous permettra de bénéficier de pouvoir supplémentaires souvent bienvenus et vous facilitant la vie.
bon petit jeu

Lara Croft and the Temple of Osiris en quelques mots

Avec ce second opus, on n'a plus la surprise du premier épisode. Toutefois, l'ensemble reste très rafraichissant et parfaitement recommandable.

La note : 4/6 (bon petit jeu)